Musique Raphaël a reçu pour son 1er livre, Retourner à la mer, le Goncourt de la nouvelle. Une forme d’écriture qui lui plaît infiniment.

C’est un premier livre sorti presque discrètement, sans bandeau racoleur. Juste sa photo, sur la Blanche, prestigieuse collection de Gallimard. Retourner à la mer, ce sont treize (ne cherchez pas de superstition là-dedans, il n’y en a pas) nouvelles qui mettent en scène des personnages cabossés, "déglingués mais dignes" qui ont tous, de près ou de loin, été inspirés à Raphaël Haroche par des rencontres, souvent furtives. Par des images aussi, qu’il a rassemblées au fil du temps. Au final, c’est un petit (166 pages) livre drôle et émouvant, qui a séduit, le 3 mai dernier, les jurés du Goncourt de la nouvelle. "Je suis complètement novice dans ce milieu", sourit le néoécrivain, une casquette floquée Belgium sur la tête. "Ce n’est pas un prix en plus. C’est un honneur extraordinaire, un prix très prestigieux. Ça me touche beaucoup plus que d’autres récompenses en musique, qui sont plus dans ma sphère d’activité et qui me paraissaient moins inatteignables. Parce que j’aime la littérature… Ce livre, c’est comme un cadeau de la vie : je ne l’avais pas vraiment prévu, puis il s’est écrit facilement, tout était léger. Même si les thèmes sont graves, c’était très agréable à écrire."

Il y a beaucoup, de près ou de loin, de textes qui parlent de la mort. Est-ce que flirter avec l’idée suffit à la tenir éloignée ?

"Non, je ne crois pas. Mais c’est vrai qu’en parler, c’est peut-être un peu conjurer. Moi, j’ai essayé de parler de ce qui me fait peur, ou de ce que je ne comprends pas. Ce qui m’intéresse, c’est de parler des peurs."

L’alcoolisme aussi est un sujet qui vous fait peur, alors ? Deux des nouvelles en parlent…

"Non. Et je ne suis pas alcoolique ! J’aime bien l’alcool, je sais que c’est un poison, mais j’aime bien la manière dont ça affecte les gens, en bien ou en mal. J’aime bien certains écrivains ivres, aussi, comme Malcolm Lowry.

(...)

Découvrez la suite de cet article dans notre Edition Abonnés. Si vous n'êtes pas encore inscrit, découvrez nos offres et nos tarifs ci-dessous.