Musique Quinze ans après le meurtre de Marie Trintignant, Bertrand Cantat avait prévu de réaliser une tournée des festivals cet été. Cette réapparition n'étant pas au goût de tout le monde, l'ex-leader de Noir Désir a annoncé qu'il renonçait à ses concerts estivaux.

Sur LCI, Samuel Benchetrit, qui a vécu huit ans avec Marie Trintignant, est revenu sur ce retour controversé de celui qui a été condamné à huit ans de prison. "C'est un lâche, c'est un faible, c'est un type qui n'a pas de couilles" a commencé le réalisateur de "Chien". "Il le démontre tout le temps. Ce type a tué de ses mains la mère de mon fils, il a enlevé une femme libre et extraordinaire à ses parents et aux gens qui l'aimaient et dont je fais partie."

Très ému, Samuel Benchetrit décrit Bertrand Cantat comme un "homme qui frappe les femmes, qui en a poussé une autre au suicide. Qu'il chante autant qu'il veut, mais c'est sa façon de réapparaître qui est indigne et dégueulasse. Il ne faut pas que je le croise, parce qu'il va se passer un truc, entre mecs."

Nadine Trintignant, la mère de Marie, a de son côté trouvé insuffisant le simple renoncement de Cantat aux festivals d'été : "S'il s'arrêtait complètement, ça me conviendrait complètement. Je le trouve indécent, innommable..."