Musique Quand on pense à France Gall, on pense au couple qu'elle formait avec Michel Berger, l'un des plus mythiques de la chanson française.

Il y a moins de trois ans, encore, elle partait pour un dernier marathon promotionnel, présentant la comédie musicale "Résiste" en hommage à l'artiste parti en 1992. Mais ce n'est pas le seul homme à l'avoir touchée en plein cœur.

Serge Gainsbourg, au début des années soixante, est ce chanteur issu des cabarets, viviers de la musique française de qualité, avec des Ferré ou des Brel. En 1963, on lui demande d’écrire pour France Gall, une chanteuse de 16 ans, répertoriée, elle, parmi ce qu’on appelle les yéyés. Et il accepte ! France Gall lui devra son deuxième tube, N’écoute pas les idoles. Pour l’été 1964, Gainsbourg lui donne un autre succès : Laisse tomber les filles. Et il est décidé qu’ils feront équipe pour représenter le Luxembourg à l’Eurovision de 1965. La victoire de France Gall avec Poupée de cire Poupée de son rapportera l’équivalent de 50.000 euros (de l’époque) en droits d’auteur à Serge Gainsbourg. C’est le temps où il a cette formule devenue célèbre : "J’ai retourné ma veste quand je me suis aperçu qu’elle était doublée de vison".


L’année suivante, il se régale en lui écrivant Les sucettes, une chanson dont le double sens échappe à la jeune artiste qui a maintenant 18 ans. France Gall devient la risée nationale. De nombreux journalistes antiyéyés en abusent. On lui demande d’expliquer la chanson. "C’est l’histoire d’une fille qui aime les sucettes". Et Gainsbourg, à côté : "Ouais…Ouais…C’est ça…". France Gall en est venue à refuser de chanter cette chanson qui avait pourtant eu un vrai succès. Gainsbourg a toujours affirmé – mais n’est-ce pas une légende qu’il tentait d’insinuer ? – qu’elle aurait dit, dans une interview de l’époque : "Les sucettes ? Ça n’est plus de mon âge…".

Il y eut ensuite Claude François. Leur relation aura duré trois ans, de 1964 à 1967. Une relation qu'on se rappelle discrète pour des raisons évidentes : elle a 17 ans, lui en a 25. Les deux amants s'aimeront passionnément, peut-être un peu trop : Claude François fera preuve, à plusieurs reprises, d'une grande jalousie. Il interviendra, par exemple, pour que France ne tourne pas avec Alain Delon. "Ça a été plus que de l’amour, c’était de la passion. On s’est aimés puis déchirés, puis quittés, puis aimés à nouveau", se rappelait France, citée dans une biographie : "Douce France", parue en 2015 et écrite par Alain Wodrascka.

© AFP

Les derniers mois témoigneront de rapports tendus entre les deux coqueluches de la chanson française, qui culminent au top de charts de l'époque. Le couple se séparera dans la douleur. "Comme d'habitude", se plaindra Claude François.

En 1969, un nouvel homme entre dans la vie de la chanteuse, une personnalité dont la popularité grimpe en flèche: Julien Clerc, alors à l'affiche de la comédie musicale Hair. "En août, France Gall accepte d’accompagner la fiancée de son frère au spectacle de Julien Clerc, raconte la dernière biographie. (…) Comme elle l’avait fait pour Claude François cinq ans auparavant, elle assiège chaque soir le théâtre et pénètre dans la loge du crooner. (...) Bientôt, les deux tourtereaux s’installent dans l’appartement du XVIe arrondissement de la famille Gall où, comme il se doit, il a dû subir l’épreuve du feu familial." Le jeune charmeur devient incontournable alors que France vit une période difficile de sa carrière. Le travail déteindra finalement sur leurs relations personnelles, cinq ans après avoir réussi haut la main le test du "feu familial". Le couple se sépare en 1974. Julien Clerc s'épendra dans un larmoyant Souffrir par toi n'est pas souffrir, avant de trouver le réconfort dans les bras de Miou-Miou.

© DR

Une relation close à cause du travail, sans doute, mais aussi à cause d'une autre rencontre : France fréquente déjà un certain Michel Berger. "Quand elle l'a vu à la télévision, elle a dit à un ami : 'J’aurai le mec et j’aurai ses chansons'", se souvient l'auteure Fabienne Thibeault. Les témoins racontent une alchimie parfaite entre les tourtereaux. C'est la symbiose, professionnelle comme dans le privé. Ils mettront au monde deux enfants, Pauline et Raphaël. Les problèmes de santé de Pauline seront un véritable drame pour France Gall. C'est sans doute la disparition de son cher, le 2 août 1992, puis celle de Pauline en 1997, qui seront les deux épreuves les plus douloureuses de sa vie.

© DR

Claude, Julien, Michel... mais aussi un certain Bruck, qui l'a accompagnée dans les dernières années. Bruck Dawit, présenté comme un ami intime, a été très proche de la chanteuse dès leur rencontre, en 1995, en Californie. En off, beaucoup se rappellent une véritable complicité, qui redonnera le sourire à la star.

Revivez la carrière de France Gall grâce à notre ligne du temps