Musique

L’actualité se bouscule pour Stromae. 

Les craintes de voir la fin de sa tournée nord-américaine s’achever prématurément après une chute à peine estompées (un communiqué d'Auguri Production est venu rassurer les fans ce jeudi), on apprend que le chanteur finira cette tournée par deux concerts en Afrique: le 10 octobre à Kinshasa et le 17 octobre à Kigali. 

Il l'annonce sur sa page Facebook: "Kinshasa, Kigali, je suis heureux de vous annoncer que je viendrai clôturer ma tournée chez vous!". Ces deux dates avaient été annulées en juin dernier, officiellement en raison d'effets secondaires liés à un traitement contre la malaria que prenait le chanteur. Mais il était rapidement apparu que d’autres raisons étaient à l’origine du retour précipité du maestro en Europe. 

Nos confrères de La Libre Belgique avaient fait état de manoeuvres congolaises ayant empêché une partie de son équipe de se rendre en République démocratique du Congo pour préparer le concert de Kinshasa. Il était aussi question de menaces proférées à l’encontre de proches du chanteur. L’annulation de ces deux rendez-vous en avait entraîné d’autres pendant l’été. 

Ce n’est finalement qu’à la mi-septembre que Stromae a repris ses concerts, en Amérique du Nord cette fois. Les deux dates africaines étaient pourtant très attendues et à charge émotionnelle très forte. On sait que le père de Stromae a été tué au Rwanda pendant le génocide dans les années 90. A Kinshasa, on se faisait aussi une joie d'accueillir le maestro.

Avant de se rendre en RDC et au Rwanda, Stromae doit achever sa tournée nord-américaine. Il se produira vendredi à Détroit. Il enchaînera ensuite par trois dates au Canada avant l’apothéose annoncée au Madison Square Garden de New York le 1er octobre. Date pour laquelle il ne reste plus que quelques places. 

Ce rendez-vous dans la prestigieuse salle new yorkaise ne clôturera donc pas les prestations scéniques du maître.