Stromae sur l’album de Dimitri Vegas & Like Mike

Pierre-Yves Paque Publié le - Mis à jour le

Vidéo
Musique

Avec des platines aussi volantes que volcaniques, le duo explosif de DJ’s belge -2e mondiaux- fait de la folie sa set list de fabrique. Et de Stromae au Prince Laurent, tous adhèrent à son délire.

« Avec Bringing the world the madness, on est arrivé à un niveau jamais atteint visuellement et musicalement. » Après leur compilation, Dimitri Vegas & Like Mike ont entamé leur tournée mondiale éponyme ce vendredi, au Sportpaleis d'Anvers. Le duo de frères belges, star des platines depuis le phénomène Tomorrowland, a fait honneur à son statut de 2e DJ mondial au classement du célèbre DJ Mag (juste après la superstar hollandaise, Hardwell). Résultat? Plus de 33 000 tickets vendus en moins de 24 heures -plus de 40 000 aujourd’hui, archi sold-out- pour les deux shows prévus ces vendredi (cfr. notre vidéo) et samedi. Vu ce succès colossal, le concert de ce soir sera retransmis en direct et dans son intégralité (2H) via le site de leur tournée (www.bringingtheworldthemadness.com).

Maestro (ou Stromae) des platines

« A ce stade, on n'a pas encore trouver la bonne chanson pour collaborer avec Stromae, confie les frères anversois (d’origine grecque car leur véritable nom de famille est Thivaios) à propos de leur excitant projet. On a pas encore vraiment lancé le processus d’enregistrement parce qu’on est tout aussi occupé que lui avec notre tournée. Mais on espère vraiment que cette future collaboration coïncidera avec la sortie de notre prochain album, en juin 2015. » Stromae, futur dj? Reçu set sur set.

Steve Aoki, Oscar and the Wolf et… le Prince Laurent en guests stars

«Je suis curieux, nous susurre ce passionné de musique qu’est le Prince Laurent, présent dans les gradins comme à Tomorrowland l’été dernier. Je suis toujours impressionné de voir comment ces jeunes ont démarré de zéro. Et regardez ce qu’ils arrivent à faire, c’est incroyable. Ca veut dire que la jeunesse a plein de potentiel!» Avec l'équipe créative de Tomorrowland, le duo de DJ assure en effet une production… démentielle. Entre light show spectaculaire, un DJ set comme eux seuls en ont le secret -mixant du Lilly Wood & The Prick avec les Red Hot Chili Peppers en passant par l’inévitable Guetta, les tubes d’aujourd’hui (Faded) et d’hier (Sweet Dreams d’Eurythmics ou Get ready for this de 2 Unlimited)- et des fans en délire, Dimitri Vegas & Like Mike transforme chaque set en show festif, frénétique et démesuré. Leurs propres tracks, allant de Mammoth, à Wakanda en passant par Chattahoochee, Find Tomorrow (Ocarina) & Tremor faisant partie intégrante de leur «Madness». Des morceaux qui ont littéralement fait trembler le Sportpaleis d’Anvers, hier soir. Dans un décor de matrice géante, tous les sens sont en transe par ce feu d’artifice de décibels. Outre les écrans géants, les pluies de confettis, fumigènes, lances-flammes, éclairs, douches à champagne ou pyrotechnie en tous genres, le public aura eu droit à un globe en forme de boule à facettes géante qui finira ensuite en… montgolfière -avec leur table de mixage sur la nacelle- qui parcourt toute la fosse. Complètement fous? Les fans n’étaient pourtant pas au bout de leurs surprises. Oscar and The Wolf (Princes) est venu pousser la chansonnette et leur comparse de 3 are Legend, le Dj Steve Aoki, était aussi de la party pour entarter, marcher et naviguer (en canot) sur la foule. Laquelle, hystérique, s’est laissée aller à des pogos géants sur un final -avec le drapeau belge brandi fièrement- sous forme de fête nationale noire, jaune et rouge. Dj, set et match donc pour notre plat(ine) pays.


Pierre-Yves Paque