Musique La 24e édition du festival spadois se déroulera du 20 au 23 juillet.

Tout est désormais bouclé pour la 24e édition des Francofolies de Spa. Lundi soir, les organisateurs ont levé le voile sur les dernières inconnues à l’occasion d’une conférence de presse donnée dans la salle de la Madeleine, à Bruxelles.

Si le trio de têtes d’affiche est connu depuis un moment déjà - Michel Sardou, Renaud et Loïc Nottet se produiront sur la scène Pierre Rapsat respectivement le jeudi 20, le vendredi 21 et le samedi 22 juillet -, il restait à découvrir l’intégralité du reste de la programmation. Celle-ci fait la part belle aux artistes belges. Baloji, Delta, Kid Noize, Abel Cain, Noa Moon, Mustii, Va à la plage, Stereo Grand, Konoba, BaliMurphy, Saule, Benjamin Schoos, Sacha Toorop et bien d’autres sont de la partie. A épingler également, la résurrection de Allez Allez, groupe des années 80 dans lequel officiaient le jeune Marka et une partie de la bande des Snuls, ainsi que deux hommages à Pierre Rapsat à l’occasion des 15 ans de sa disparition.

A cela, il faut ajouter les talents à découvrir. Lors de la présentation de cette édition, on a eu droit à un avant-goût des concerts que donneront les Belges Mia Léna, Rive et Typh Barrow, ainsi que le surprenant Tim Dup (France), valeur montante de la chanson française, et Arno Santamaria, repéré par Cali qui figure également à l’affiche des Francos 2017, tout comme Patricia Kaas, Bigflo Oli, Gérald De Palmas, etc.

A ces concerts payants , il faut ajouter toutes les prestations gratuites auxquelles le public pourra assister sur la place du Monument qui a été entièrement rénovée. C’est là que se dérouleront les Vitrines des Francos où l’on pourra notamment écouter Alaska Gold Rush, Dynamic, etc. C’est là aussi qu’auront lieu les Francos Juniors.

Peu de changements à signaler quant à l’organisation en elle-même. Les Francos restent toujours aux petits soins pour les personnes handicapées et fragilisées. Elles étaient 1500 l’an dernier à assister au festival qui continue également à se mobiliser en faveur de la planète. La plantation d’une forêt de 60.000 arbres à Madagascar compense l’empreinte carbone du rendez-vous spadois jusqu’en 2020. D’autres initiatives plus locales sont aussi envisagées par les organisateurs.

Malgré des mesures de sécurité accrues identiques à celles prises l’an dernier et qui alourdissent considérablement le budget du festival, les prix des pass et des tickets journaliers n’ont pas été modifiés. Comptez 156,50 € pour le Francopass, 53,50 € pour le Francofou, de 45,50 à 63,50 € pour les concerts sur la place de l’Hôtel de Ville et 30,50 € pour ceux du Village Francofou.