Musique Des albums très attendus sortent ce vendredi et au mois d’août.

Il n’y a plus de vacances mon bon monsieur ! Voilà le refrain que les fans de musique doivent se dire. Déjà bien chargé en festivals tous genres confondus, cet été affiche un planning de sorties d’albums pour le moins copieux. Et les disques attendus ne jouent pas en deuxième division. Quelques cadors du secteur ont décidé d’animer la période estivale.

En guise d’apéro, Coldplay avait ouvert le bal dans la foulée de ses deux concerts très remarqués au stade Roi Baudouin. Leur EP Kaleidoscope est sorti à la mi-juillet. Suivi de près par Lust for Life, le cinquième album de la très prolifique Lana Del Rey (quatre sorties en cinq ans !). Un disque qui, fait nouveau, est truffé de collaborations. Stevie Nicks de Fleetwood Mac, Sean Lennon, The Weeknd et d’autres références issues du rap et du RnB y donnent de la voix. On vous en parle plus longuement dans votre DH Mag à découvrir samedi.

Elvis, Arcade Fire, etc.

L’autre nouveauté très attendue est disponible aujourd’hui. Il s’agit du cinquième album d’Arcade Fire. Les Canadiens se sont fait remarquer en tête d’affiche de Rock Werchter au début des vacances. Quatre ans après Reflektor, ils signent un retour aussi brillant que surprenant sur des rythmes aux accents discos. Aux manettes, on retrouve une vieille connaissance : Thomas Bangalter des Daft Punk. Son comparse, Guy-Manuel Homem-Christo étant à l’œuvre sur le prochain album de Charlotte Gainsbourg attendu au mois d’octobre.

© D.R.

Parmi les autres sorties à venir, les amateurs de sensations fortes seront heureux d’apprendre que le vétéran Alice Cooper n’a pas dit son dernier mot. La preuve avec Paranormal qui sort également ce vendredi. Tout comme le coffret intitulé A Boy From Tupelo: The complete 1953 - 1955 recordings que propose Sony Music. En prélude aux commémorations du quarantième anniversaire de la disparition d’Elvis Presley décédé chez lui, à Memphis, le 16 août 1977, la maison de disque a regroupé sur trois CD les premiers enregistrements du King.

Des surprises

La semaine prochaine, c’est Hitchhiker, le 34e album de Neil Young qui fera son apparition, en même temps que le DVD et double CD live d’Eagles of Death Metal enregistré à l’Olympia, trois mois seulement après le carnage commis au Bataclan par des terroristes durant un de leurs concerts. Émotion garantie.

Ceux qui aiment le gros son seront aussi au rendez-vous fin août - le 25 plus exactement - pour découvrir Vilains, le nouveau Queens of the Stone Age dont la dernière plaque disponible, Like Clockwork, remonte à 2013. Colossus de Triggerfinger, Orc de Thee Oh Sees et un paquet d’autres albums plus alternatifs tel que Beast Epic de Iron&Wine sont également attendus ce jour-là qui se profile déjà comme une rentrée avant l’heure. Car c’est aussi le 25 août que sortira Liberté Chérie de Calogero qui, au cas peu probable où nous l’aurions oublié, nous rappelait sur le single qui tourne depuis quelques semaines en radio qu’il joue de la musique.

Cette liste des sorties estivales n’est évidemment pas exhaustive. Elle ne peut naturellement pas tenir compte de la tendance plus ou moins récente qui consiste à sortir un album sans crier gare. Les amateurs de hip-hop savent ce qu’il en est, eux qui ont été déjà bien abreuvés en ce mois de juillet. Jay Z avait ouvert les "hostilités" dès le 30 juin en sortant son imprévisible 13e album, 4:44. Les vétérans de Public Enemy devaient suivre le 4 juillet - jour de fête nationale aux États-Unis - avec Nothing is Quick in the Desert, mais ils ont aussi pris tout le monde de court en proposant leur disque en téléchargement gratuit pendant quelques jours à partir du 29 juin.