Séries

C’est THE nouvelle série fantastique Netflix. Une sorte de Roméo et Juliette à la sauce surnaturelle, écrivent les critiques. Tourné en Angleterre, ce show à la fois flippant et sombre nous promet des rebondissements à foison ! Sans oublier, une sacrée dose de mystères.

Au générique, les jeunes Ascott Percelle et Sorcha Groundsell. Sans oublier l’acteur australien Guy Pearce qui incarne un bien étrange scientifique.

Quelle relation entretenez-vous avec la science-fiction ?

"Pour être honnête, je n’ai jamais été un grand fan de science-fiction ! Ma culture SF se résume à Blade Runner , Star Wars , Battlestar Galactica ou bien encore La Machine à explorer le temps , voire Iron Man . C’est tout ! Vous savez, j’ai commencé par le théâtre dans ma carrière. La télévision et le cinéma sont arrivés plus tard. Quand vous êtes sur les planches, vous ne jouez pas dans un autre monde, un autre univers mais devant un public bien réel ! Un public qui s’attend à ce que vous délivriez des émotions sans artifice. Je n’ai jamais été attiré par les histoires qui m’emmenaient dans une autre dimension tout simplement parce que je trouve notre monde suffisamment fantastique pour ne pas aller voir ce qui se passe ailleurs ! Et puis au théâtre, le CGI, cela n’existe pas. Certes, il y a des effets spéciaux dans The Innocents , notamment lorsque l’héroïne voit son corps se transformer en un autre être humain. Mais cela sert l’histoire, c’est un accessoire, une valeur ajoutée. En aucun cas, c’est la structure même, la fondation, de cette série ! On joue beaucoup plus sur les relations humaines…"

(...)