Séries A sa sortie, la série "Thirteen Reasons Why" a beaucoup fait parler d'elle. Diffusée sur Netflix, la série raconte l'histoire d'une jeune adolescente qui met fin à ses jours et qui explique en "13 raisons" pourquoi elle a commis cet acte irréparable. 

Selon une étude publiée, ce lundi, les recherches sur le suicide ont augmenté de 19% suite à la diffusion de cette série. "Il y a eu entre 900.000 et 1.5 million de recherches supplémentaires sur le suicide durant les 19 jours ayant suivi la diffusion de la série" écrit Mark Dredze, professeur de science informatique à l'université Johns Hopkins. Les questions telles que "Comment se suicider?" ont augmenté de près de 26%. A côté de ce résultat alarmant, les recherches sur la prévention du suicide ont également fait un bond avec 23% en plus. 

Suite à ces résultats, les scientifiques demandent à Netflix de retirer la série même si aucune évolution du nombre de suicides n'a été observée. 

Des recherches en lien avec l'acte lui-même? 

Les chercheurs ont analysé les tendances des recherches sur Google, sur l'ensemble des Etats-Unis. Ils ont analysé les données à partir du 31 mars (date du premier jour de diffusion de la série). L'étude s'est terminée le 18 avril, date à laquelle une ancienne vedette de football s'est suicidée, un événement qui risquait de fausser les résultats analysés. Les auteurs de cette étude ont donc comparé ces quelques jours de données avec les chiffres des trois mois ayant précédé la diffusion de la série. 

Les résultats de cette recherche sont évidemment à prendre avec précaution. Les recherches sur Internet ne sont pas directement liées à l'acte lui-même. John Ayers, professeur à l'Université d'Etat de San Diego, précise, toutefois, que plusieurs études ont mis en lumière un lien entre un accroissement de ces recherches sur Google et le suicide en tant que tel. 

Netflix réagit 

Dans un communiqué de presse, Netflix déclare : "nous sommes intéressés par davantage de recherches sur le sujet et à utiliser tout ce que nous apprenons dans la préparation en cours de la seconde saison". La plateforme ne parle toutefois pas d'une suppression de la série.