Télévision Elles sont belles, pétillantes et pleines de projets ! Pour le dernier TéléDH de l’année, nous avons réuni Anne-Laure Macq, Caroline Veyt, Cathy Immelen, Elodie de Selys, Joëlle Scoriels et Maureen Louys. Six animatrices à qui 2017 réserve de belles choses.

Maureen Louys

Son bilan 2016

"Professionnellement je suis contente parce que The Voice Belgique revient. C’est une belle émission, positive, et c’est ça la mission du divertissement. C’est probablement la plus grosse et la plus longue - 6 ans ! - émission que j’ai présentée. Je me dis que quand je serai plus vieille, je serai probablement nostalgique en repensant à ces moments. Et puis, il y a l’Eurovision aussi, avec Jean-Louis, quand The Voice est terminée. C’est mon biscuit de fin de saison. Personnellement, j’ai lancé ma marque d’accessoires pour chiens (Who’s that dog ?). Et c’est super stimulant d’avoir d’un côté la RTBF et ce que j’adore faire, les émissions de divertissement, et de l’autre, ce qui est créatif et me permet de développer ma petite affaire. J’ai vraiment trouvé un équilibre. 2016 a été une année charnière pour moi, par rapport à ce que j’avais décidé de faire et ce que j’ai décidé d’un peu préparer pour l’avenir. J’ai vraiment beaucoup bossé sur les deux tableaux."

Ce qu’on peut lui souhaiter pour 2017

"Je commencerai l’année en direct sur les radios de la RTBF, ce 31 décembre, avec Raphaël (Charlier, son compagnon). Ce sera une première, de passer le Nouvel An en bossant ! Et pour 2017, je trouve que j’ai déjà beaucoup de chance, donc j’aimerais que ça dure. Pour moi, pour les gens que j’aime. J’ai une bonne étoile, je n’ai pas envie qu’elle parte en 2017. Et puis, côté résolutions, je vais arrêter de dire que je vais manger des légumes et faire du sport, parce que ça, de toute façon, je ne le fais jamais !"

{{1}}

Cathy Immelen

Son bilan 2016

"Professionnellement, cette année a été magnifique parce qu’on a lancé Tellement ciné en 2015 et 2016 a permis à l’émission de s’installer. Chaque semaine, je suis de plus en plus fière de ce qu’on arrive à faire. Je suis plus épanouie que jamais ! J’ai pu aussi présenter mon premier grand prime en direct (Génération quoi ?) ! Ce qui m’importait, c’était que ma maman soit contente ! Cette année, je n’ai pas arrêté, j’ai beaucoup travaillé, peut-être un peu trop d’ailleurs. Cette année, je me suis réconciliée avec Marion Cotillard. Enfin, réconciliée… Je l’avais interviewée il y a quelques années, et elle m’avait totalement ignorée, elle avait été désagréable. Cette année, quand je l’ai interviewée, tout s’est bien passé. Enfin, je ne pense pas qu’elle se souvenait de moi ! (rires) J’ai aussi rencontré Oliver Stone, longuement, pour son film Snowden. Rencontrer des gens comme ça, c’est incroyable !"

Ce qu’on peut lui souhaiter pour 2017

"J’aimerais être toujours aussi épanouie mais prendre plus de temps pour moi. Peut-être parce que je vis seule, j’apprends de plus en plus sur moi-même. J’ai l’impression que je me suis trouvée… Je me sens un peu adulte… à 36 ans il serait temps ! Mais je me sens maître de mon destin. Le champ des possibles est tout à fait ouvert !"

Élodie de Sélys

Son bilan 2016

"J’ai gardé deux émissions cette année - La télé de A à Z et Retour aux sources - et j’en ai arrêté une, C’est du Belge. Je voulais me concentrer sur ces deux émissions et je ne voulais pas faire les choses à moitié. J’ai besoin de moins survoler les choses. Ça fait plusieurs années que j’ai l’impression d’évoluer en sous-marin ! L’année dernière, je me suis mariée (avec le journaliste sportif de la RTBF, Benjamin Deceuninck), l’année d’avant on a eu un enfant,… J’avais un rythme très chargé. Retour aux sources, ça demande beaucoup de travail mais je ne veux pas pour autant négliger ma petite tribu !"

Ce qu’on peut lui souhaiter pour 2017

(...)

Découvrez la suite de cet article dans notre Edition Abonnés. Si vous n'êtes pas encore inscrit, découvrez nos offres et nos tarifs ci-dessous.