Télévision Ce jeudi, Hélène Rollès fête les 25 ans de la sitcom Hélène et les Garçons.

Le 11 mai 1992, il y a donc 25 ans, la jeune Hélène Girard, de son vrai nom Hélène Rollès, devenait, à seulement 25 ans, le centre d’Hélène et les Garçons, une sitcom de TF1 écrite sur mesure pour elle par Jean-Luc Azoulay. "Il m’avait repéré dans Premiers Baisers et s’est aperçu que les gens écrivaient en masse pour me voir davantage à l’écran donc, il a créé Hélène et les Garçons", nous explique Hélène Rollès qui a fêté ses 50 ans en décembre dernier et qui célébrera l’anniversaire de la sitcom culte demain lors d’une journée spéciale Hélène et les Garçons sur IDF1.

Après autant de temps, Hélène Rolles est toujours fidèle au poste - même si elle s’est toutefois accordé une pause pour "prendre du recul" - dans ce rôle qui l’a fait connaître au grand public et auquel elle tient. "Hélène et moi avons énormément de similitudes. Ce n’est pas pour rien que Jean-Luc Azoulay a calqué ce personnage sur ma personnalité", nous confie celle qui a continué l’aventure dans Le Miracle de l’amour, Les Vacances de l’amour et, enfin, Les Mystères de l’amour. "Quand on a démarré Hélène et les Garçons, on ne pouvait pas imaginer que la série allait prendre une telle ampleur et connaître plusieurs suites. Tout ça, on le doit au public qui nous suit depuis des années. Toutes les tranches d’âges sont d’ailleurs touchées par cette série, des plus jeunes aux plus vieux."

Récemment dans C mon choix, vous avez d’ailleurs réalisé le rêve d’une petite fille de 9 ans qui voulait vous rencontrer…

"Oui, j’ai trouvé ça assez touchant. Les mamans aiment les personnages donc, elles ont envie de faire partager ça à leurs enfants. C’est une série qui peut être regardée par tout le monde. Il n’y a pas beaucoup de risques parce que Hélène et les Garçons , ça reste gentil."

Lorsque la série a démarré, vous vous êtes tout de suite entendue avec vos camarades ?

"Oui, on est rapidement devenu des amis. Avec Patrick (Puydebat, NdlR) , ça a été un peu plus difficile car il n’était pas très discipliné contrairement à moi qui suis très sérieuse dans mon travail. Ensuite, on en a reparlé et il a pris les choses plus sérieusement. Et, maintenant, c’est mon meilleur ami !"

Comment avez-vous vécu l’époque phare d’Hélène et les Garçons ? La notoriété ne vous dérangeait pas par moments ?

"J’ai de très bons souvenirs de cette période. Mais je ne cache pas qu’à l’époque, on était décriés et détestés, surtout par les médias. On a entendu énormément de critiques sur nous. Mais bon, elles ne me touchaient pas. Tant que ce qu’on faisait plaisait au public, c’était le principal. Le public a d’ailleurs toujours été avec nous et nous a toujours donné son affection."

Vous êtes même venue tourner en Belgique…

"Oui, à Bruxelles plus précisément avec Serge Gisquière (Peter Watson dans la série) car il est belge. Dans l’histoire, on allait voir la maison de son enfance à Bruxelles. J’adore la Belgique, et particulièrement sa capitale. Les Belges sont des gens très humains et sympathiques."

Vous continuez votre chemin dans Les Mystères de l’amour mais vous n’oubliez pas pour autant la musique…

"La comédie et la musique ont toujours été étroitement liées, même si j’ai commencé par la musique. Maintenant, les deux sont indissociables. En décembre dernier, je sortais d’ailleurs le DVD Hélène à l’Olympia 2016 . Je partirai également en tournée en passant par la Chine. La Belgique ? Pourquoi pas ! J’adorerais y retourner !"

"Je suis l’opposé de Nicolas"

Patrick Puydebat ne se voit pas quitter la série… sauf pour partir à la découverte du monde en bateau.

On ne peut pas parler d’Hélène Girard sans évoquer son éternel compagnon, Nicolas Vernier, interprété par Patrick Puydebat. Vingt-cinq ans plus tard, celui qui vient de se marier avec Hélène dans Les Mystères de l’amour se souviendra toujours de ses premiers pas dans la sitcom (devenue série) : "La toute première scène se passait dans le décor de la salle de sport. J’étais accompagné de Sébastien Roch et de David Prou et j’avais un superbe débardeur vert grenouille. Quand je revois les images, j’ai envie de mourir !", lance avec humour le comédien qui nous dévoile une anecdote concernant ses cheveux : "Je les ai laissés pousser pour la série en me disant que quand j’allais la quitter, je n’avais qu’à me couper les cheveux pour ne plus être associé à Nicolas et passer à autre chose. Finalement, ça n’est pas arrivé mais je me suis quand même coupé les cheveux !"

Vous n’avez jamais eu envie de quitter le navire ?

"Non, parce que j’adore ça ! J’aime mon métier. Ce qui m’intéresse, c’est la navigation. Mon objectif, c’est de terminer sur un bateau. Si ça arrive, j’arrête tout, évidemment. Mais, pour le moment, ce n’est pas d’actualité. La série revient en septembre et je serai présent!"

Comment avez-vous été approché pour participer à la sitcom il y a 25 ans ?

"J’ai vu l’appel à candidatures pour le casting dans les couloirs des Cours Florent. J’y suis allé en revenant d’une fête. C’était au petit matin, je n’étais plus très frais. Finalement, ça a marché."

Avez-vous des points communs avec votre personnage ?

"Non, aucun ! (rires) Le personnage de Nicolas était très sage, lisse et bienveillant. Moi, à l’époque, j’étais très fêtard. J’étais l’opposé de mon personnage. Mais, avec le temps, je me suis calmé."

Quelles sont les scènes que vous avez adoré tourner ?

"Les scènes aux Antilles, quand on faisait des cascades, des courses-poursuites en jet ski et qu’on se jetait d’un hélicoptère. J’aime beaucoup les sports extrêmes. Je n’ai d’ailleurs jamais été doublé. Mais bon, j’étais plus sportif à l’époque ! Maintenant, ça a un peu changé." (rires)

Avez-vous d’autres projets en dehors des Mystères de l’amour ?

"J’avoue que je n’ai pas beaucoup de temps pour faire autre chose. Je passe mes journées sur le tournage des Mystères de l’amour. Le reste du temps, j’écris et je prends du temps pour ma vie personnelle. Je fais des travaux dans ma maison, je m’occupe de mes moutons et je passe du temps avec ma compagne."

Votre compagne vous suivait dans Hélène et les Garçons ?

"Non parce que quand j’ai commencé, elle avait un an. On a 19 ans d’écart ! C’est peut-être pas plus mal, en fait." (rires)

Après avoir tourné pendant plus de 20 ans avec la même équipe, n’êtes-vous pas dépaysé de vous retrouvez sur un autre tournage (il a joué dans Camping Paradis ou encore Commissaire Magellan, NdlR) ?

"Dans Les Mystères de l’amour , j’ai un certain confort, je suis au meilleur de moi parce que je suis entouré de personnes qui font partie de ma famille en quelque sorte. Sur un autre tournage, j’avoue que le doute s’installe de temps en temps. Je commence à avoir le trac parce que je me dis que je recommence tout à zéro. Mais c’est du trac positif."


Que sont devenus les acteurs du 1er épisode ?

Cathy (Cathy Andrieu)

"Je suis toujours d’ac­cord pour que les anciens reviennent dans Les Mystères de l’amour ", confiait, en 2014, Jean-Luc Azoulay, producteur de la série, avant d’annoncer le retour de Cathy Andrieu (cousine de Julie Andrieu des Carnets de Julie), plus de vingt ans après avoir quitté la série Hélène et les Garçons (au terme du 70e épisode). Entre-temps, la comédienne a joué dans d’autres séries, comme Sous le soleil, et a même épousé son ancien partenaire dans Hélène et les Garçons, David Proux (ci-dessous) avec qui elle a deux enfants. Malheureusement, le couple est divorcé aujourd’hui.

Etienne (David Proux)

On se souvient du coup de foudre qu’avait eu Etienne pour Cathy après l’avoir vue passer dans la cafèt’ d’Hélène et les Garçons. La jeune femme n’a cependant pas réussi à garder longtemps son compagnon beau gosse dans la sitcom. David Proux, de son vrai nom, partage désormais son temps entre les campagnes de pub et la photographie, sa passion.

Johanna (Rochelle Redfield)

Elle revient puis fait à nouveau ses valises. Après avoir fait souffrir son "Cri-cri d’amour" dans Hélène et les Garçons, Johanna, jeune Américaine au caractère bien trempé, a continué l’aventure aux côtés de ses camarades dans Les Vacances de l’amour et Les Mystères de l’amour (encore en 2016). Aujourd’hui, la comédienne de 54 ans, mère de quatre enfants, serait retournée vivre dans son pays natal, les États-Unis et "passerait son temps à peindre", nous confie Patrick Puydebat qui a "hâte de la revoir".

Christian (Sébastien Roch)

Il fallut attendre 2011 pour que Sébastien Roch reprenne son rôle de Christian, alias "Cri-cri d’amour", dans Les Mystères de l’amour. Aujourd’hui, le comédien de 44 ans, père de deux enfants, est toujours dans la série mais est surtout devenu producteur de musique électronique. En 2009, sa vie prend un tournant : il rencontre Florence, femme qui partage désormais sa vie.