Télévision L’annonce faite ce matin est un choc pour le personnel. Ce sont les équipes de la télévision qui sont les plus touchées.

Le couperet est tombé pour les rédactions de RTL. À l’issue d’un conseil d’entreprise qui s’est tenu ce vendredi matin, on apprend que 30 pertes d’emplois ont été annoncées dans les rédactions du groupe qui emploient 170 journalistes, dont environ 120 salariés et 50 indépendants. Cette mesure fait partie du plan #evolve dit de transformation de l’entreprise, qui a été dévoilé le 14 septembre dernier et qui prévoit la suppression de 105 postes de travail dans toute l’entreprise.

Ces 30 pertes d’emploi représentent près de 18 % de l’effectif global des rédactions du groupe. Selon nos sources, les rédactions radio et web seront faiblement impactées par la décision. C’est donc du côté de la télévision que le dégraissage sera le plus important. Entre 25 et 30 % de l’effectif, nous revient-il. Si à ce stade de la procédure Renault, les postes précis ou les noms des personnes concernées n’ont pas encore été révélés, on sait que RTL ne travaillera plus qu’avec une seule équipe télé en région au lieu de deux actuellement. Nos sources ne dissimulent pas leur inquiétude pour l’avenir. Il faut savoir que les équipes régionales de RTL fournissent quotidiennement 6 sujets pour les deux JT. Un membre du personnel ne cachait pas son désarroi car, rappelle-t-il, RTL a toujours basé son succès sur la proximité.

Les pertes d’emploi ne sont pas la seule mesure qui aura un impact sur les rédactions du groupe. Celles-ci vont s’accompagner d’une réorganisation du pool de production de l’information chez RTL. L’idée est intéressante nous confie-t-on, à condition que les effectifs soient suffisants pour la réaliser. Les interrogations portent sur la qualité du produit et sur l’impact pour les conditions de travail du personnel. "On va faire de l’info à la chaîne", s’inquiète une autre source qui évoque une logique industrialisation de l’information chez RTL.

La semaine dernière, un premier chiffre concernant les pertes de postes de travail dans le cadre du plan #evolve avait déjà été annoncé. À la régie, 15 emplois passent à la trappe, soit 17 % de l’effectif concerné.

Laurent Haulotte, directeur de l’information chez RTL, doit prendre la parole à 13h30 devant ses équipes. Les syndicats s’exprimeront après.