Télévision Angeline Flor Pua, 22 ans d’Anvers, termine des études en aviation.

Nos mots dans nos éditions de samedi à propos des favorites de Miss Belgique :"Il y a aussi le cas Angeline Fluor Pua ! Née en Belgique de parents venus des Phillipines. Elle, si on la croise dans la rue, personne ne se retourne. Elle monte sur une scène : elle devient une reine !"

Cette étudiante en dernière année d’aviation, 22 ans, a gagné tous les concours auxquels elle a participé : en 2016, elle a été Miss Philippines Europe. Elle a aussi été Miss Province d’Anvers. Hier, elle a été couronnée Miss Belgique.

Il faut dire ce qui est. Dès le départ de cette finale, les chances de la plus jeune des candidates semblaient avoir monté en flèche : Zoé Brunet, à peine 18 ans, de Jemeppe-sur-Sambre. Premier défilé, en long, dans des vêtements choisis par elles. L’ensemble clair à jupon bouffant, de Zoé mettait en évidence l’éclat de son visage qui lui avait déjà valu un gros plan avantageux dès le générique. Au terme de cette première apparition, il n’y avait guère que Dhénia-Pocahontas pour la concurrencer.

L’épreuve la plus terrible pour les trente filles est la première élimination. Des quatorze francophones, il n’en restait plus que sept.

Les vingt élues défilaient en bikini après un trait d’humour et d’actualité de Patrick Ridremont : "On nous a demandé d’enlever le bikini. Nous avons pris la décision de le garder."

Tout de suite après, deuxième vague d’éliminations. Les favorites restent dans le Top 12 et… six de nos francophones. La moitié !

Dont Britany Thiry, de Quaregnon, qui a choisi Hillary Clinton lorsqu’on lui a demandé le nom d’une personnalité qu’elle admirait. Elle, elle a bien assuré aussi.

Didem Celebi, de Wezembeek-Oppem, a préféré Zeynep Sever, la Miss Belgique 2009 : elles ont en commun des origines turques. Julia Griffi, de Tubize, parla d’Yves Saint-Laurent. Zoé Brunet, plus jeune, de Shakira.

Les moments décisifs approchaient. Les deux plus grandes favorites, Vanille et Hélène, sont citées en sixième et cinquième positions. Ce qui ouvre toutes les perspectives à Zoé. Plus encore lorsque Dhénia est appelée sur le podium comme deuxième dauphine. Une Miss wallonne ? Mais non ! C’est le nom de Zoé qui est alors annoncé. Elle sera première dauphine. D’Angeline, l’Anversoise.