Télévision La star de la série Parents, mode d’emploi diffuse ce soir, sur la RTBF, une version inédite de son one-man-show.

"Si je repasse en Belgique, ce sera pour tourner un film ou en faire la promotion, confiait - il y a deux ans dans nos colonnes - Arnaud Ducret. Pour le moment, j’ai réellement envie de faire une pause avec le one-man-show pour me concentrer sur le cinéma et Parents mode d’emploi . Je ne dis pas que je ne reviendrai pas avec un nouveau one-man-show plus tard… Il faut juste que je retrouve l’envie d’écrire et surtout… des idées !"

Vu son agenda cinéma (on l’a encore vu récemment dans Les dents, pipi et au lit) et télé chargé, l’humoriste de 39 ans fait toutefois une petite exception avec cette nouvelle version de son show. Pour nous et pour se faire plaisir. Depuis le Grand Rex à Paris, il donne rendez-vous à plusieurs artistes comme que Didier Bourdon, Pascal Légitimus, Alix Poisson mais aussi sa partenaire qui joue Isabelle dans la série Parents mode d’emploi ou encore PEF, Anthony Kavanagh. Au programme ? Sa galerie de personnages hauts en couleur. À commencer par John Breakdown, ambitieux chorégraphe et professeur de danse, Jean-Jacques Pitou alias Maître Li, coach de karaté dont il était enfant le souffre-douleur, ou encore Sylvie, l’allumeuse allumée…

Rôles en série

Même s’il tourne beaucoup au cinéma pour l’instant (il va bientôt jouer un flic dans un film "très noir"), celui qui était présent au dernier Marrakech du rire n’entend pas abandonner son Gabi dans Parents mode d’emploi. "Jean Dujardin et Alexandra Lamy ont essuyé les plâtres, confessait l’acteur il y a quelques semaines dans la DH. Ils ont explosé les codes à la télé alors qu’on ne voulait pas d’eux au cinéma. Parents mode d’emploi m’a apporté un boulot monstre et une popularité incroyable. Cela aurait pu me nuire, j’y ai pensé, mais je croyais en la série. Et j’ai bien fait : cela ne m’a jamais rien enlevé. Que du contraire." Il ne l’a d’ailleurs jamais quittée en cinq ans. "Oui, on continue, même si on a déjà tout tourné jusqu’en 2019. Le succès fait que j’ai beaucoup de travail, que c’est plus compliqué de tourner des épisodes, mais je ne vais pas arrêter. Ce rôle correspond à qui je suis dans la vie. J’aime faire rire, c’est mon moteur."

De quoi lui forger une image en dehors de l’écran. "Quand je suis avec mon fils, dans le train, c’est parfois compliqué, parce que dans le regard des gens, je vois bien qu’ils se disent que je n’ai pas du tout le mode d’emploi (rires). Pourtant, j’adore les gosses. Jouer avec eux, cela me plaît énormément. Il faut être très instinctif pour rester à leur niveau. Et réagir comme eux. C’est amusant."