Télévision

Quand Alexandre Astier, alias le roi Arthur ("on peut m'appeler comme ça jusqu'à mon dernier jour, ça ne me dérange pas du tout !"), parle de fiction télé, on ouvre grand les oreilles. Tant plusieurs professions semblent s'exprimer en même temps. A la fois réalisateur, créateur, acteur, producteur (dont la mini-série ovni Kaamelott), Alexandre Astier sait combien il peut être difficile de raconter une histoire à la télé. 

"On est un peu trop surveillé par les chaînes," déplore-t-il même . Autre problème à l'intérieur de la petite lucarne que soulève le président de ce 15e Festival de la fiction télé: "On est persuadé que les Américains créent leurs séries avec plusieurs scénaristes, et qu'on doit faire pareil. C'est faux. Là-bas, il y a un showrunner, souvent celui qui crée la série et il gère tous les scénaristes". Comme exemple parfait, Alexandre Astier se souvient de la série les Sopranos: "Il y avait des choses dans cette série qui répresentaient parfaitement la famille italienne. Je suis moi d'une famille italienne et je reconnaissais dans les Sopranos des petits gestes justes, systématiques, qui ne peuvent être nés que dans l'esprit que d'un seul scénariste."

Le créateur de Kaamelott aimerait d'ailleurs mener davantage ses projets en solo. C'est en tout cas ce pour quoi il se bat avec l'avenir de sa mini-série phare. "Je partageais la production de Kaamelott mais je ne veux plus. Je veux prendre toutes les décisions par la suite concernant Kaamelott." Ce programme court, devenu culte et qui n'aura connu qu'une pause, devrait faire "de la résistance" sous peu avec une nouvelle formule sur M6. 

Ainsi qu'avec "une trilogie pour le cinéma qui sera censée boucler l'histoire", nous explique Alexandre Astier. Ce boulimique de travail, entre autres écritures pour la télé, se réjouit pour l'heure d'un projet presque abouti: la co-réalisation d'un film d'animation, Astérix: le domaine des dieux. Avec, nous dit-il, "Roger Carel qui a eu la classe de revenir au métier pour faire la voix d'Astérix. Et des guests voix comme Florence Foresti, Elie Semoun ou encore Géraldine Nakache." Sortie prévue début 2015.