Télévision Audrey Crespo-Mara sera aux commandes du 20 heures de TF1 ce week-end. Rencontre à Paris.

Depuis deux ans, Audrey Crespo-Mara s’est vu confier les commandes de l’interview politique de la matinale de LCI, chaîne sur laquelle elle officie depuis maintenant dix ans. Une séquence pour laquelle le joker des JT du week-end de TF1 - elle présentera d’ailleurs le 20 heures ces samedi et dimanche - travaille sans relâche. "La matinale est un carrefour important pour les chaînes d’information comme LCI. Pour moi, c’est un exercice intéressant et stimulant", explique Audrey Crespo-Mara qui avoue n’avoir jamais réellement rêvé de devenir journaliste politique. Elle ne se considère d’ailleurs pas comme telle. "Je ne m’intéressais pas spécialement à la politique. C’est quand la production de TF1 me l’a proposé que je m’y suis intéressée. En revanche, j’y ai pris goût."

Faire face, chaque matin, à un politicien qui veut vendre sa soupe ne doit pas être un exercice aisé…

"Les gens n’en peuvent plus de ce langage de communicant. Notre job à nous, c’est de leur montrer qu’on n’est pas dupe. Moi, je ne suis pas dans l’agressivité mais dans l’ironie souriante. L’idée, c’est de repousser les politiciens dans leurs retranchements, d’aller au-delà de leurs phrases. Ils ont, en tout cas, intérêt à le faire aujourd’hui. C’est un exercice où il faut être vif, rapide et certains invités ne le sont pas le matin. (rires) Il faut les bousculer pour imposer un rythme."

Est-ce que vous voyez les politiques avant l’interview ?

"Très peu. Je tiens à garder ce questionnement différent. Beaucoup de journalistes déjeunent, dînent avec les politiques ou encore les tutoient. Moi, je tiens à rester extérieure à ça. Je veux avoir toute la liberté possible."

Est-ce difficile d’avoir, chaque matin, un invité différent sur son plateau ?

"Ah, clairement. C’est une lutte quotidienne. Le secret est de ne jamais les lâcher tant qu’on ne les a pas eus sur le plateau. Il arrive des matins ou je ne sais pas qui je vais recevoir le lendemain parce que parfois l’invité a annulé en dernière minute."

Qu’est ce qui les motive à venir sur le plateau répondre à vos questions, selon vous ?

"L’image élégante, classe et intelligente de LCI. Quand on était vers la voie de la fermeture, c’était plus compliqué d’avoir des invités. Mais, depuis deux ou trois ans, LCI est un peu comme le phénix de la télévision. La chaîne renaît de ses cendres et redevient une chaîne où il faut être. Je pense que ma notoriété à TF1 et le fait que je présente le JT donnent également davantage envie. Autant que la façon dont je travaille mes interviews, mon style et le fait que je ne sois ni dans l’agressivité, ni dans le buzz. Je suis plus dans l’analyse que dans la punchline."

Quand on vous croise dans la rue, on vous reconnaît avant tout comme étant la présentatrice du JT de TF1 ?

"Je trouve que ça change. On me parle à la fois du journal et de l’interview politique. ça me fait vraiment plaisir que les gens regardent mon travail au quotidien sur un exercice qui est plus compliqué que de présenter le JT."

Quel est votre objectif de carrière ? C’est quoi le Graal pour vous ?

"Je pars du principe qu’il faut que je fasse du mieux que je peux au jour le jour. C’est déjà beaucoup de consacrer tout son temps et son énergie à de telles activités alors qu’en plus, comme toutes les femmes, je cours entre mon travail, mes enfants et mon mari. ça ne sert à rien de faire des plans sur la comète parce que les décisions ne nous appartiennent pas vraiment."

Son couple avec Thierry Ardisson

Depuis plusieurs années, Audrey Crespo-Mara est également Madame Thierry Ardisson. Mariés depuis un peu plus de trois ans, les deux stars du petit écran, elle sur TF1, lui sur Canal +, ne parlent que très rarement de leur relation dans les médias. La journaliste a toutefois accepté de nous en toucher quelques mots. Avec Thierry, "on a des personnalités et un style très différents. On travaille dans des secteurs différents. Il se nourrit d’infos quotidiennement et c’était le cas avant que j’arrive dans sa vie. C’est quelqu’un de très intelligent et de cultivé. Mais il a une approche plus spectaculaire qui est logique par rapport au support sur lequel il travaille", explique Audrey Crespo-Mara qui souligne le "savoir-faire" de son époux en ce qui concerne la façon de mener ses interviews.

Si le couple n’a pas d’enfants ensemble, la journaliste est toutefois maman de deux enfants, de 12 et 15 ans, nés d’une précédente relation. Comment vivent-ils la notoriété de leur mère ? "Je pense qu’ils sont fiers. Les enfants, c’est vraiment quelque chose de magique parce que ça vous fait prendre du recul sur le système médiatique et la notoriété. Ils vous ramènent à l’essentiel. Je ne pense pas que ça leur fasse quelque chose de particulier de me voir à la télévision. Ce à quoi ils tiennent avant tout, c’est que leur maman passe du temps avec eux."