Audrey Pulvar dans la tourmente

Frédéric Seront Publié le - Mis à jour le

Télévision

Après avoir interviewé Harlem Désir samedi soir, France 2 a annoncé qu’elle ne fera plus d’interview politique


PARIS Après s’être déjà retrouvée en pleine tempête politico-médiatique en octobre dernier, lors des primaires socialistes auxquelles son compagnon, Arnaud Montebourg, était arrivé troisième, Audrey Pulvar est à nouveau la cible de toutes les attaques depuis que son homme a été nommé ministre du nouveau gouvernement ! Pourtant, dès l’annonce de la nomination, France Inter a décidé de supprimer son émission matinale en radio.

Mais, là où ça coince, c’est du côté d’On n’est pas couché, l’émission du samedi de Ruquier sur France 2 dont la pasionaria de la gauche est l’une des chroniqueuses. La chaîne avait décidé de la laisser dans l’émission jusqu’à la fin de la saison, affirmant qu’en raison de la campagne électorale pour les législatives de juin, il n’y aurait plus d’invité politique dans le programme. Et pourtant, quelle ne fut pas la surprise des téléspectateurs de voir ce samedi, en plateau, Audrey Pulvar interviewer le numéro deux du parti socialiste, Harlem Désir, et ensuite un représentant du FN. Autant dire que la polémique n’a pas tardé.

Dès samedi soir, on a eu droit à une passe d’armes, via Twitter, entre Pulvar et le journaliste de Libération, Jean Quatremer. “Un socialiste interviewé par la compagne d’un ministre socialiste ? Cool. #connivence”, a lancé Quatremer. Dans la foulée, c’est l’UMP qui a saisi la balle au bond en sommant ce lundi Arnaud Montebourg et Audrey Pulvar de choisir entre la présence au gouvernement du premier et les interviews politiques télévisées de la seconde !

Du côté de France 2, on a finalement réagi en expliquant que l’émission de samedi avait été enregistrée avant la composition du gouvernement et qu’Audrey Pulvar ne fera plus d’interviews politiques, puisqu’il n’y aura plus de politiciens en plateau d’ici les législatives.

Reste la question de l’avenir à plus long terme de Pulvar chez Ruquier. Dès la rentrée, on peut supposer que les interviews politiques reprendront. “On ne prendra pas de décision hâtive et on discutera avec la production de ce qu’on fera à la rentrée”, a précisé la chaîne. Mais au vu du climat, on serait surpris que Pulvar soit maintenue. On en connaît qui préparent déjà le champagne…


© La Dernière Heure 2012

Publicité clickBoxBanner