Télévision

C'était le 3ème volet des auditions à l'aveugle de The Voice Belgique sur La Une ce mardi. Et nous étions toujours mal luné.

BRUXELLES "Ciel mon Mardi!", se serait jadis écrié Dechavanne à l'heure d'entamer la deuxième soirée de la semaine devant notre télé-crochet préféré. Une fois de plus, nous replongeons sans masque et sans tuba dans les profondeurs abyssales de notre cher service public pour découvrir l'épisode 3 des désormais célèbres "Blind Auditions" de The Voice Belgique.

À en croire les dires de Maureen, "tout ce que la Belgique compte comme jeunes artistes s'est donné rendez-vous à la Médiacité". On en profite pour saluer Veence Hanao, les gars de BRNS, de Great Mountain Fire et tous les autres talents noirs-jaunes-rouges aux abonnés absents. C'est pas bien de snober comme ça les portes de la gloire les gars... Après faudra pas se plaindre si vous ne passez pas sur Viva, c'est dit.

Pour nous dédouaner des futures nouvelles critiques qui fusent et des quolibets des anti- de nos mots qui se révèlent être des pro- du show, nous paraphraserons ce bon Patrick Bruel: "Si, ce soir, j'ai pas envie d'médire tout seul. Si, ce soir, j'ai pas envie d'en rire chez moi. Si, ce soir, j'ai pas envie d'fermer ma gueule. Si, ce soir, j'ai envie de casser The Voice (...) J'peux plus croire que les autres n'aient pas la dent dure. J'peux plus voir la tronche de St-Pier même en peinture. J'suis pas là pour la pommade d'après minuit. M'en voulez pas, si ce soir j'ai envie... d'casser "LA" Voix."

Pour découvrir la suite de cet article, rendez vous sur Let it sound, notre blog musical.

© La Dernière Heure 2013