Télévision Dans Téléréma, Catherine Deneuve adresse une lettre ouverte cinglante à Laurent Delahousse.

"Morbide", "navrant", "indigne", etc. Ou quand Catherine Deneuve - après Complément d’enquête l’été dernier - flingue l’émission Un jour, un destin et son présentateur vedette Laurent Delahousse. L’émission de France 2 qui lui était consacrée a été diffusée le 25 novembre dernier et le moins que l’on puisse écrire est que la comédienne doublement césarisée n’a pas du tout apprécié son portrait. "Voilà un enterrement de première classe : vous auriez pu attendre quelques années encore !", attaque d’emblée l’actrice de 75 ans, dénonçant même "un portrait superficiel et morbide à souhait".

En cause ? "Des interviews de personnes que je n’ai pas vues depuis plusieurs décennies et qui me connaissent à peine. Mais c’est le mélange de fiction et de documents réels qui me semble le plus navrant", commente-t-elle dans Télérama avant d’évoquer le passage de la mort de sa sœur Françoise Dorléac, décédée en 1967 à l’âge de 25 ans dans un accident de la route. "Ce plan d’une main sur le contact d’une voiture dans laquelle ma sœur va s’exploser quelques minutes plus tard suivi des images vraies de l’accident… C’est indigne", dénonce Catherine Deneuve avant de s’en prendre frontalement à Laurent Delahousse : "Vous l’avez produit, ce film, visionné et commenté, cela me sera toujours insupportable. Abstenez-vous peut-être d’une deuxième partie que vous avez annoncée."