Télévision Chris Marques, juré de Danse avec les stars, a un véritable coup de cœur pour la présentatrice météo qu’il trouve "splendide".

Ce mercredi, c’est le grand jour pour Tatiana Silva. La Belge se retrouve en finale de Danse avec les stars face à Agustin Galiana et Lenni Kim, deux candidats au niveau élevé qui ne feront peut-être qu’une bouchée de la présentatrice météo. Contacté par nos soins, Chris Marques, juge phare du concours de TF1, trouve que notre compatriote qui a bien évolué depuis le premier prime. "J’adore Tatiana car elle a une approche intelligente de l’aventure Danse avec les stars . Chaque semaine, elle prend les commentaires et elle s’applique à acquérir de nouvelles techniques. Elle travaille ses faiblesses. Il y a une amélioration fantastique de la première émission à celle de samedi dernier", explique le redoutable juré qui est, en quelque sorte, tombé sous le charme de l’ex-Miss météo de la RTBF. "Il y a quelque chose d’incroyable chez Tatiana : elle est absolument splendide ! Elle est d’une beauté à tomber par terre et pourtant elle ne l’utilise pas comme telle quand elle danse. Peut-être qu’elle ne se rend pas compte qu’elle est splendide ou peut-être que ça ne l’intéresse pas de jouer sur cet angle. Tout ça la rend, en tout cas, charmante. Quand j’en discute avec les femmes autour de moi, on se dit la même chose, ce charme la rend proche des gens et il ne crée pas de barrières. Elle est talentueuse, intelligente et belle. Bref, elle a tout pour réussir !"

Vous connaissiez déjà un peu Tatiana Silva avant qu’elle ne participe à DALS. Avez-vous découvert une autre facette de sa personnalité dans l’émission ?

"Je l’ai découverte autrement, oui. Je ne la connaissais que par son prisme professionnel. Je ne me doutais pas qu’elle avait une capacité de performeuse. Une avenue s’ouvre devant elle. Je pense qu’elle ferait une animatrice fabuleuse pour TF1."

Tatiana Silva pourrait-elle, selon vous, devenir une danseuse pro ?

"Pourquoi pas mais il y a encore du travail, c’est certain. Mais en même temps, c’est très rare de finir DALS et d’avoir le niveau d’un danseur pro. En tout cas, elle est sur la bonne voie si elle veut procéder à une reconversion." (sourire)

Quels sont les atouts de chaque finaliste pour gagner la finale, selon vous ?

"Lenni Kim a une vraie fraîcheur, une énergie intéressante et une bonne approche de la danse. C’est quelqu’un d’assidu et de travailleur qui donne envie de danser. Agustin a une force très masculine et intense, un côté animal, qui lui sert bien quand il danse. Tatiana, quant à elle, a réellement appris les bases de la danse. Elle s’est constitué un excellent sac à outils et elle a su montrer qu’elle était capable de se réinventer d’une chorégraphie à l’autre, de nous surprendre. Elle ne s’est pas enfermée dans un seul rôle."

Quelle est la première chose que vous regardez lorsque les couples démarrent leur chorégraphie ?

"Si je commence à regarder la technique, c’est que d’ores et déjà, c’est que j’ai remarqué qu’il y avait une faiblesse quelque part. Quand je regarde une chorégraphie, j’ai besoin d’être transporté."

Ces dernières semaines, vous avez l’air de vous être adouci en ce qui concerne les notes délivrées aux candidats…

"Personne ne me croit mais je ne joue pas un rôle dans DALS .Je ne suis pas méchant ! (rires) Ma critique est, certes, directe mais elle ne vise pas la personne. Je ne doute jamais de l’implication ou de la volonté des artistes. Je donne une opinion artistique sur une performance. Quand ce n’est pas suffisant, je le dis mais quand je suis content, je le dis aussi. Tatiana a été fabuleuse samedi dernier donc je l’ai dit. Je ne suis pas dur mais juste. Je n’ai d’ailleurs jamais regretté les notes que j’avais mises à un candidat. J’assume autant les 2 que les 10 que j’ai pu donner." (sourire)

Trouvez-vous que le niveau de cette saison est identique à celui rencontré lors de la participation de Loïc Nottet ?

"C’est une colle ça ! (rires) Honnêtement, je vais être moi-même et dire la vérité : on peut dire ce qu’on veut, Loïc est dans une autre galaxie. Personne ne se compare à Loïc. En revanche, ça ne veut pas dire que cette saison n’a pas été intéressante. J’adore les candidats de cette année mais, jusqu’ici, Loïc est inégalable, selon moi. Mais, je n’attends qu’à être surpris. (sourire) En parlant de Loïc, je vais d’ailleurs le voir ce mardi soir jouer à l’Olympia. Je lui ai envoyé un petit message pour lui souhaitez bonne chance."

Quelle star rêveriez-vous de voir sur le parquet de DALS ?

"Il y en a plein mais ça reste des rêves. J’adorerais voir Vincent Cassel sur le parquet, par exemple. Je pense qu’il pourrait vraiment nous surprendre, voire nous scotcher !"