Télévision Christian Quesada, emblématique champion des Douze Coups de midi se raconte dans Le Maître de midi.

Le 14 janvier dernier, Christian Quesada est éliminé des Douze Coups de midi, mais quitte le jeu quotidien de TF1 par la grande porte. En 193 participations, l’homme de 53 ans a remporté 809.392 euros (600.000 en cash et le reste en cadeaux). Un record qui n’a pas encore été égalé jusqu’à aujourd’hui.

Des mois après son règne, Christian Quesada est toujours abordé dans la rue. Les gens le reconnaissent, lui posent des questions sur son expérience dans le jeu de Jean-Luc Reichmann. " Là, ça a été comme une évidence de passer au-delà du simple candidat de télé. Je me devais de répondre à toutes ces questions dans un livre destiné à ceux qui m’ont quotidiennement suivi pendant six mois sur TF1 ", nous explique Christian Quesada qui nous présente Le Maître de midi (éditions Les Arènes), bouquin retraçant les étapes de sa vie, de la rue à la gloire grâce à l’émission, en passant par son enfance, ses excès en tout genre ou encore son divorce. Celles-ci ont d’ailleurs toutes un lien avec sa passion pour le jeu. " Mon goût pour la culture générale m’a bien souvent sorti des galères. L a culture G m’a permis de ne pas mourir."

Dans les premières pages de ce bouquin, vous revenez sur votre élimination, en janvier dernier. Un moment douloureux pour vous ?

"Non, je n’ai pas été déçu d’avoir perdu. Je suis un compétiteur qui aime gagner, mais qui sait très bien qu’il peut perdre aussi. Je suis fier de mon parcours. J’ai d’ailleurs été le premier à féliciter Claire, celle qui m’a détrôné. Il y a eu un décalage d’un mois entre le tournage et la diffusion. Pendant un mois, j’étais donc encore sollicité par des gens alors que l’aventure était finie. C’était un peu déstabilisant, mais ça m’a permis d’avoir une transition plus douce."

Des nouveaux candidats des Douze Coups de midi vous contactent-ils parfois pour vous demander conseil ?

"Oui et je le fais volontiers parce que j’aime transmettre et j’ai une soif d’apprendre. Mais, je ne pense pas être la référence parce que j’ai une manière de procéder assez personnelle."

Est-ce que l’on pourrait vous recroiser en tant que candidat dans un jeu télévisé ?

"Non, je ne participerai plus à aucun jeu sauf si c’est pour une association. J’avais envie d’être meilleur, je l’ai été dans Des chiffres et des lettres . Dans Les Douze Coups de midi, j’ai rendu hommage à ma maman et j’ai, encore une fois, été le meilleur. Il n’y aura plus un tel challenge dans un jeu qui existe donc j’arrête. J’ai envie de passer à autre chose."

Y a-t-il un ancien jeu télévisé auquel vous auriez aimé participer s’il était encore diffusé ?

"Très certainement Qui veut gagner des millions ? Mais bon, je préfère les 5.700 questions des Douze Coups de midi que les 15 questions de cette émission-là."

Vous arrive-t-il encore de faire des soirées jeux de société avec vos proches ?

"Il y a peu de gens qui aiment jouer au Trivial Pursuit avec moi ! (rires) Mais je joue beaucoup avec mes amis. Je crée bien souvent mes propres jeux, fais des blind-tests musicaux ou encore des jeux à l’aide d’un dictionnaire."

Que nous réservez-vous de bon pour la suite ?

"J’ai beaucoup de projets dans les médias. Ça me plairait, par exemple, d’être chroniqueur dans un jeu où je pourrais créer mes propres questions. En dehors de ça, j’ai beaucoup de projets concernant une association de soutien scolaire. Via celle-ci, j’aimerais redonner le goût de l’étude aux enfants qui sont en décrochage scolaire.