Télévision

En proie à des difficultés financières, Christine Bravo a tenu à dénoncer les méthodes de Thierry Ardisson.

Dans Salut les terriens, l'animatrice qui a annoncé il y a quelques semaines ne plus avoir d'économies, a dévoilé le montant qu'elle pourrait percevoir à la retraite. "J'ai demandé combien j'allais gagner: 1000 euros par mois ! Je ne peux même pas payer les croquettes de mon chat parce que j'achète des croquettes de marque ! (…) 1000 euros par mois, je sais très bien qu'il y a des gens qui vivent avec 1000 euros par mois, mais vous allez pas me dire qu'ils vivent bien...", a dénoncé la femme bientôt âgée de 62 ans.

Après avoir quitté les Grosses têtes à cause d'une fâcherie avec Laurent Ruquier, Christine Bravo a épinglé Thierry Ardisson pour la manière dont elle a été traitée durant leur collaboration dans les années 90. 

"Vous m'avez payée en cash et au noir pendant pas mal d'années". Accusation à laquelle Thierry Ardisson a répondu tranquillement: "Il y a prescription, c'était en 92 ou 93 donc..."

Il s'est ensuite exprimé plus en détails à Jean-Marc Morandini. "Chris­tine Bravo a travaillé deux ans avec moi au début des années 90. Elle était coproductrice à 50% et disons qu'on lui remboursait généreusement ses frais. Elle s'est ensuite acheté un appartement. Je n'ai aucune responsabilité dans ses problèmes financiers actuels."