Clash à la Star Academy

Sophie Lagesse Publié le - Mis à jour le

Télévision

Sans surprise, Alice a été sauvée par le public et Edouard par ses camarades

Le blog de la Star Ac'

Des vidéos de la Star Ac'

BRUXELLES Cela faisait longtemps qu'un prime de la Star Academy n'avait pas été autant animé. La prod peut se féliciter d'avoir engagé Marine, la coach émotionnelle. Grâce à elle, et ses points de vue bien arrêtés, les téléspectateurs ont eu droit à quelques rebondissements.

Le premier à s'en prendre à la professionnelle a été Patrick Bruel ! Habitué de l'émission, il n'a pas hésité à dire à la prof de ce qu'il pensait de ses méthodes. "Il faut encourager un artiste, toujours l'emmener vers le haut. Je ne suis pas d'accord avec vous et la manière dont vous agissez. Vous cassez les artistes. La chose la plus importante, c'est pourtant de ne jamais lui enlever sa confiance en lui, il faut mieux choisir vos mots".

Et il ne s'est pas arrêté là. Après son duo avec la belle Alice, nominée pour la cinquième fois, Marine a lancé : "J'avais plus envie de vous marier que de vous noter". Surpris face à tant de mauvaise foi - il est vrai qu'Alice a pour une fois superbement bien chanté - Patrick Bruel a lancé en riant à la jeune candidate: "Je crois qu'elle a un vrai problème avec toi !"

Quelques minutes plus tard, Gautier s'en est à son tour pris à la coach, fraîchement débarquée dans l'émission. "Tu as beaucoup crié et peu chanté" a-t-elle remarqué. Appréciation que Gautier a balayée d'un revers de la main. "Nikos, tu veux vraiment mon avis ? Artistiquement, je n'ai rien à entendre de cette personne. C'est une école de la chanson, pas de la blague mentale".

Nikos l'a toutefois remis en place en lui expliquant qu'on ne s'adressait pas de la sorte à une femme plus âgée que soi. Une chose est certaine, grâce à Marine, la Star Academy retrouve le piment perdu depuis le départ de Raphaëlle Ricci.

En dehors de ces incidents, le prime s'est déroulé de manière tout à fait traditionnelle. Entre Patrick Bruel, Chimène Badi, Christophe Maé, le parrain de cette édition et Andrea Bocelli, les élèves ont eu droit à de nombreux duos, même les nominés ! A l'heure des résultats, il ne faisait aucun doute qu'Alice serait une fois encore sauvée par le public. Edouard et Maryline ne pouvaient compter que sur le soutien de leurs camarades. Lorsqu'ils ont appris qu'Alice avait remporté 58 % des votes, Edouard n'a pu s'empêcher de rire. "58 % ! Oh, la fessée !".

Le beau gosse de la promo, nominé pour la première fois, doit son salut à ses amis. Maryline n'est donc pas retournée à la maison de la rue Charlot.



© La Dernière Heure 2008
Sophie Lagesse

Ailleurs sur le web

Votre horoscope du jour par Serge Ducas

Bélier

Un rapprochement dans les couples, une rencontre : ce début de semaine permet de vous rassurer.

Taureau

Vous avez intérêt à bien vous organiser. Vous risquez d’être fort sollicité sur tous les plans.

Gémeaux

Vous pouvez compter sur davantage de complicité dans votre relation sentimentale.

Cancer

N’attendez pas de vous retrouver au pied du mur pour réagir. Soyez prévoyant.

Lion

Votre réalisme, c’est votre force aujourd’hui. Vous ne vous laissez pas influencer par les rumeurs.

Vierge

C’est une journée idéale pour démarrer un projet. Il ne faut pas perdre de vue vos objectifs et avancer prudemment.

Balance

Vous êtes hyperactif et dynamique. Mais attention ! Une dispute avec un collègue n’est pas impossible.

Scorpion

Une remise en question de votre vie de couple est au programme. Les choix ou décisions que vous prenez brisent votre routine.

Sagittaire

Ne vous lancez pas dans de nouveaux projets. Cantonnez-vous aux travaux que vous maîtrisez bien.

Capricorne

Si votre confiance en vous paraît inébranlable, vos supérieurs ne sont pas tout à fait convaincus de vos qualités.

Verseau

Vous vous attelez à des tâches fastidieuses. Votre persévérance est votre force aujourd’hui. Vous êtes attentif à tous les détails.

Poissons

Vous engrangez les premiers résultats de vos efforts professionnels. Perfectionniste, vous ne vous en contentez pas.

Facebook