Télévision Vidées de leur substance, les grilles télé poussent grandement à explorer d’autres horizons. Initiation vers tout ce que le web a de légal et de meilleur à offrir, côté audiovisuel.

Waterloo morne plaine, semblent scander nos décodeurs télé, alors que l’été entame sa période la plus creuse, largement visible aux grilles de programmation des éditeurs de contenus, vidées de leur intérêt et de leurs substances (hors Tour de France, 802e diffusion d’Esprits Criminels ou des Gendarmes).

Certes, le médium télévision reste l’écran roi et une occupation très ancrée des Belges (toujours plus de 3 heures par jour) dans leur quotidien. Mais il n’est plus qu’un écran parmi tant d’autres, un diffuseur de contenus parmi une foultitude. Bref : il est largement temps, pour les non-initiés (il en existe encore) de goûter à ce dans quoi les plus jeunes générations (de moins en moins demandeuses de raccord à la télévision numérique interactive) mordent à pleines dents : le picorage - légal - de contenus audiovisuels via Internet, à moindre coût. Initiation.

Netflix, mais pas que

...