Télévision En Doris, la star du film Fame, notre Miss météo de TF1 a séduit le jury.

"Pour éviter toute polémique autour d’une séquence pourtant réalisée dans des conditions respectueuses de l’animal, la production et la chaîne ont décidé de ne pas la diffuser."

Malgré une polémique qui a fait verser beaucoup d’encre juste avant le week-end, Danse avec les stars s’est déroulé sans encombre ce samedi soir. Cette fameuse séquence - où un loup devait accompagner le couple Joy Esther et Antony Colette sur scène lors de leur paso doble inspiré par Game of Thrones pour la Hollywood Night -, n’a pas été diffusée par la chaîne privée française suite aux plaintes des internautes et de la PETA. "Les loups sont des animaux sauvages, potentiellement dangereux, et leur place n’est pas sur un plateau de télévision, dans un environnement artificiel dont les lumières, les sons, le contact avec le public et les artistes peuvent être source de stress. Nous espérons que votre groupe ne souhaite pas que son nom soit durablement associé à la banalisation de la captivité d’êtres sensibles, avait ainsi adressé l’association de protection des animaux à TF1. C’est pourquoi, nous vous demandons de prendre l’engagement de ne plus utiliser d’animaux vivants dans aucune des émissions que vous diffusez."

La chaîne a pris acte et a pu une nouvelle fois ravir son audience avec des prestations sur des musiques de film cultes . Sur un chacha, Tatiana Silva a envoûté le public et le jury au bras de Maxime Dereymez - qui remplaçait Christophe Licata, souffrant - qui avait quitté sa partenaire 4 heures avant le début du show. La prestation de l’ancienne star de la RTBF sur Remember my name de Fame a néanmoins fait l’unanimité auprès du jury, avec une note de 60/80. Dont un bonus de 10 points, récolté après avoir remporté le duel (la nouvelle épreuve de la soirée) contre Camille Lacourt. L’ancien nageur, après les votes des téléspectateurs, a finalement quitté l’émission au terme de ce prime. "Enfin !" diront certains, vu qu’il avait souvent terminé bon dernier, mais tout aussi souvent repêché par le public.