Télévision

La Belge a troqué son costume de présentatrice météo pour celui de Beyoncé dans la première de Danse avec les stars.

Ce samedi soir, Sandrine Quétier et Nikos Aliagas, co-animateur de la semaine, ont donné le coup d’envoi de Danse avec les stars . Une huitième saison qui s’annonce explosive si l’on en juge les premières prestations des stars de cette soirée.

Stressée avant de monter sur le parquet, Tatiana Silva, candidate belge, a fait sensation en dansant une samba sur du Beyoncé au côté de Christophe Licata. "Je vais te transformer en diva du dancefloor", lui lancait d’ailleurs quelques heures plus tôt son partenaire. À la fin de la chorégraphie ("Je suis contente que ce soit passé parce que c’était difficile", déclare-t-elle), les quatre membres du jury se sont levés de leur fauteuil pour applaudir la nouvelle présentatrice de la météo sur TF1." Pour une première danse c’est top. Ca ne m’arrive pas souvent d’être aussi sympa. Il faut trouver l’animal qui est en vous", lui conseille le redoutable juré Chris Marques. Une première réussie donc pour celle qui, il y a quelques mois, faisait encore la pluie et le beau temps sur la RTBF.

Agustin Galiana séduit, Elodie Gossuin déçoit

L’ex-compagne de Stromae n’est pas la seule à avoir impressionné les membres du jury de Danse avec les stars. Arielle Dombasle, première à ouvrir le bal avec un sensuel paso doble révélant toute sa sensualité, a totalement mis le feu sur le plateau de l’émission. Au même titre de Lenni Kim, Joy Esther ou encore Agustin Galiana, le beau gosse de Clem. Nicolas Archambault, nouveau juré de cette saison - il remplace Marie-Claude Pietragalla - soupçonne ce dernier d’avoir le démon de la danse chevillé au corps.

D’autres stars n’ont pas encore convaincu l’ensemble du jury. Alors que le nageur professionnel, Camille Lacourt, offre une prestation un peu trop raide au bras de Hajiba Fahmy, Elodie Gossuin, ex-Miss France aux jambes de rêve, a, quant à elle, cruellement manqué de rythme et de volupté lors de son pasage. Et comme Jean-Marc Généreux le souligne : "Pour régner, il faut gainer !"

Au moment de boucler cette édition, Hapsatou Sy, Sinclair et Vincent Cerutti, ancien co-présentateur de l’émission, n’ont pas encore foulé le parquet de dancefloor.