Télévision Non, ce n'était pas ses vrais cheveux... La faute à un coiffeur situé en Dordogne.

Le 14 juillet 2015, Claire Chazal et David Pujadas interrogeaient François Hollande lors de la traditionnelle interview présidentielle. La coupe de cheveux du journaliste en avait déconcerté plus d'un. Cheveux longs, coiffés vers l'avant... Quelque chose clochait, mais quoi ?


Les internautes n'avaient pas hésité à s'emparer du sujet et à le comparer à un Playmobil ou à Justin Bieber. Des critiques peu flatteuses dont David Pujadas en rit encore aujourd'hui.

L'ancien présentateur du journal télévisé de France 2 a révélé dans un entretien à Kobini que ce fiasco capillaire avait été son "plus grand moment de solitude". "Juste avant la reprise, après l’été, je vais chez le coiffeur, j’étais en Dordogne. Ce n’était pas mon coiffeur habituel et quand je me réveille, j’ouvre les yeux, il m’avait tondu !" Horreur pour celui qui représentait l'une des principales figures de France Télévision. "J’avais une coupe, ce n’était même pas pour faire l’armée, c’était quasiment tondu. Donc panique générale à 48 heures de reprendre l’antenne."

De retour à Paris, David Pujadas a dû trouvé une solution pour faire illusion. "Et pendant quinze jours, j’ai présenté le journal avec une perruque. Personne ne s’est rendu compte de rien jusqu’au moment où ‘Voici’ a découvert le pot aux roses, je ne sais pas comment, c’est peut-être une maquilleuse qui avait vendu la mèche."