Télévision Les stars des années 60-70 reviennent bientôt en Belgique avec Age tendre : la tournée des idoles 2018. Christophe Dechavanne, son producteur, nous parle de cette 11e édition.

Après le succès du dixième anniversaire, Age Tendre : La tournée des idoles revient pour une onzième édition à l’affiche impressionnante : Nicoletta, Dave, Dick Rivers, Sheila, Michèle Torr, Isabelle Aubret, Patrick Juvet, Pierre Groscolas, Stone ou encore Richard Dewitte seront de la partie et de passage, le 13 janvier prochain, au WEX de Marche-en-Famenne. "Les artistes ont fait des tournées toute leur vie et sont contents de continuer cette vie artistique. La tournée porte bien son nom car tous les chanteurs qui y participent sont des idoles", explique Christophe Dechavanne (Coyote Live), le producteur de la tournée. "C’est la seule tournée pour les plus de cinquante ans, mais je me rends compte que beaucoup de jeunes y assistent aussi."

Comment êtes-vous devenu producteur d’Age tendre : la tournée des idoles ?

"C’est un concours de circonstances qui m’a fait rencontrer un copain que je n’avais plus vu depuis longtemps. Il est devenu propriétaire de la marque et cherchait un producteur. Alors, je lui ai dit : Eh bien, le producteur, il est devant toi ! " (rires)

Quel est votre rôle exact en tant que producteur ?

"En tant que producteur, je prends les investissements financiers, je prends les risques, je choisis les chansons avec les collaborateurs et les artistes, je choisis le présentateur, Cyril Féraud en l’occurrence, etc. Avant de me lancer dans l’aventure, je n’imaginais pas la lourdeur, la difficulté mais également l’enthousiasme de faire cette tournée. On fait 62 concerts en 31 dates avec dix artistes. Cela représente de l’organisation. Heureusement, je suis entouré de gens ultra-compétents et très sympathiques qui m’aident dans ce nouveau job qu’est la production de spectacle. Je suis très investi dans cette tournée et dans la qualité que je veux absolument pour celle-ci. On a réussi ce qu’on voulait faire, c’est-à-dire un beau spectacle. Cette expérience est donc extrêmement positive pour moi. J’y prends énormément de plaisir."

Vouliez-vous voir certains artistes en particulier au casting de cette tournée ?

"Je voulais que Sheila et Isabelle Aubret restent. Je voulais également que des artistes qui n’ont jamais fait la tournée viennent nous rejoindre. Tout ça s’est arrangé en fonction des emplois du temps des uns et des autres. Certains ne pouvaient pas venir cette année parce qu’ils avaient un disque ou un spectacle. Ils viendront peut-être l’année prochaine." (sourire)

Que vous évoquent les années 60-70 ?

"Je me vois toujours aller à l’école avec mon cartable au dos et écouter les émissions avec les stars de l’époque à la radio. Certaines se retrouvent maintenant dans la tournée, je pense, par exemple, à Sheila, Michèle Torr ou encore Dick Rivers."

Cette expérience vous a-t-elle donné envie de produire d’autres spectacles ?

"Il faut déjà que je mène celui-là à bien et rien n’est facile. L’année dernière était une première année de reprise donc elle était un peu compliquée au début et triomphante à la fin. Pour que la tournée puisse fonctionner et continuer, il faut qu’il y ait du monde dans le public. Il y a aussi une nouvelle croisière Age Tendre qui est en préparation mais bon, pour le moment, on garde la surprise…" (sourire)

"Je sais exactement ce que je veux faire en télé"

Si Christophe Dechavanne s’épanouit dans son rôle de producteur, il reste toujours l’un des animateurs emblématiques de la télévision française. Outre son jeu The Wall qui devrait repasser cet hiver sur TF1 et dont il est satisfait des audiences, l’ex-présentateur de Ciel, mon mardi ! a des projets sur le feu. "Je vais revenir à la télévision parce que c’est mon métier. Je sais d’ailleurs exactement ce que je veux faire et je le ferai là où je pourrai le faire", explique-t-il.

Il y a quelques semaines, les téléspectateurs ont exceptionnellement pu le voir à la co-animation de Danse avec les stars, sur TF1. "Une récréation" pour l’animateur qui ne fait pourtant pas partie des fidèles de l’émission. "J’y suis allé avec beaucoup de plaisir. C’était très marrant mais j’avoue que je ne regarde pas beaucoup la télévision le samedi soir. Je fais plutôt de la mécanique sur des voitures et je m’occupe beaucoup de ma famille", poursuit l’animateur qui est récemment devenu grand-père pour la première fois. Le 10 novembre dernier, sa fille Pauline a, en effet, donné naissance à une petite fille, Jeanne. "C’est tout à fait charmant de voir un nourrisson qui vient de naître et qui prend vie."