Télévision

Notre duo y commentera les matches de l’Europa League d’Anderlecht et du Standard

BRUXELLES On pensait le mercato estival terminé du côté des animateurs télé. Mais, comme en foot, il y a toujours les surprises de dernière minute.

Il est vrai qu’ici on ne peut pas parler de transfert, puisque les deux principaux intéressés restent en même temps sur Belgacom TV. Mais il s’agit quand même d’un renfort de choix pour AB3, qui a décidé de faire appel au duo Marc Delire/Benoît Thans pour commenter les matches de l’Europa League . De quoi apporter une crédibilité supplémentaire aux retransmissions de ballon rond sur la chaîne, mais aussi de permettre au tandem, évincé de Studio 1 la Tribune , de se frotter à la compétition européenne.

“C’est AB3 qui a contacté Belgacom TV” , confie Marc Delire. “AB3 veut vraiment s’inscrire dans l’histoire du foot belge à la télé. Ils veulent utiliser le savoir-faire de Belgacom en la matière et Belgacom a toujours été ouvert à de bons partenariats. Je suis assez fier qu’on vienne nous chercher. C’est la reconnaissance de la qualité du travail qu’on fait sur Belgacom.”

Bien sûr, il y a l’attrait de la compétition elle-même. “L’Europa League offre vraiment une belle affiche. On y retrouve cette saison 3 des meilleures formations belges ! Quelque part, Anderlecht ou le Standard en Europa League, c’est plus fort pour le public francophone que Genk en Ligue des Champions !”

Tout en continuant à commenter le championnat sur Belgacom, notre duo va donc suivre les ténors du foot belge sur la scène européenne. “J’avoue que la Coupe d’Europe commençait à me manquer” , poursuit Marc Delire. “J’avais joué de malchance il y a 10 ans sur la RTBF. L’année où j’aurais dû commenter la Ligue des Champions est celle où RTL en a acquis les droits. Ici, je vais enfin regoûter aux joies de la compétition européenne. À côté du championnat belge, ça va me permettre avec Benoît d’élargir notre horizon. Et avec la qualification d’Anderlecht et du Standard, ça ne pouvait pas mieux tomber, même si les Mauves m’ont donné quelques sueurs froides jeudi soir. Ce qui est bien avec un match européen, c’est qu’on peut davantage se lâcher. On peut réellement être supporter du club, car il représente la Belgique. J’espère que je pourrai retrouver des envolées comme on en avait connues avec Roger Laboureur ou Franck Baudoncq à la grande époque des clubs belges sur la scène européenne !”

On croise désormais les doigts pour que les équipes soient à la hauteur de la verve de notre tandem de commentateurs.



© La Dernière Heure 2011