Télévision Donovan Haessy, 18 ans à peine, va présenter son émission de magie, RTL-TVi, dès le 13 septembre.

Il a beau être à peine majeur et déjà avoir une émission de télé, Donovan Haessy ne semble pas stresser ou le cache très bien. "Je n’essaie pas d’être différent mais détendu", nous dit-il. La magie semble d’ailleurs une partie de détente quand il la pratique (voir plus bas). Mais est-ce pareil en interview ?

Pouvez-vous nous en dire plus sur ce projet avec RTL ?

"Ce sera une émission télé basée sur la street magie. Je pars d’Alsace et je découvre la Belgique en faisant des tours à des stars du pays et des inconnus. La street magie joue beaucoup sur l’improvisation et je fais des tours de carte, des pièces et autres… Bref, de la magie rock !"

Avez-vous eu des réactions spéciales lors du tournage ?

"J’ai revu des extraits vidéo, il n’y pas longtemps, avec notamment un jeune pendant les Ardentes. Il s’est laissé tomber par terre après le tour. J’ai eu droit à des cris de gens qui ont eu peur ou des pleurs d’émotion d’une artiste. J’ai eu aussi des gens euphoriques ou même énervés, ce qui m’a surpris."

Est-ce que votre vie a changé depuis la France a un incroyable talent ?

"On pense que cette émission m’a fait décoller mais c’est plutôt ce qui s’est passé après. J’ai gagné en popularité mais il faut continuer à travailler, après. Sans travail, on ne fait juste qu’un petit buzz. Si tu veux y participer pour te faire connaître, tu ne dois pas oublier que c’est ce qui se passe après qui est important."

D’où vient votre passion pour la magie ?

"De l’enfance. Gamin, je voulais être superhéros mais en grandissant, j’ai compris que ce ne sera pas possible. J’ai donc voulu me rapprocher le plus des superhéros en devenant magicien, vu qu’ils ont aussi des pouvoirs (rires). J’ai reçu une boîte de magie et j’ai montré ce que je savais faire un peu partout : des hôtels, des restaurants, des mariages…"

Durant vos tours, il y a sûrement des sceptiques. Comment réagissez-vous face à eux ?

"De manière différente. Les sceptiques ont les meilleures réactions car quand ils craquent, ils sont souvent hystériques et lâchent ‘ C’est bon, tu as gagné ’. Ils craquent complètement. Je suis là pour faire rêver les gens et si eux ne veulent pas le faire, tant pis, chacun fait ses choix. Mon truc est de faire kiffer les gens. Quand on me dit que la magie n’existe pas, je suis d’accord. Mais c’est ridicule de le dire car tout le monde le sait. Si la magie existait, tout serait normal."

Certains ont une image assez classique du magicien. Qu’en pensez-vous ?

"Pour moi, c’est un style. La magie existe depuis longtemps et on a dû trouver les magiciens ringards à une époque mais cela reste un cycle, comme la musique. Un moment, le rap est à la mode, avant c’était l’électro… Le cliché du lapin qui sort de son chapeau était cool à l’époque. Je sais d’ailleurs que, plus tard, je serais un ringard. Je traite de toute façon l’ancienne magie avec respect."

Aimeriez-vous vivre de la magie ?

"J’aimerais surtout faire rêver les gens, avec ou sans magie. C’est même un détail. En faisant rêver les gens, j’aimerais leur dire que rien n’est impossible et les motiver avec mes tours. Si je sais faire quelque chose d’important alors toi aussi, tu sais le faire."

Avez-vous d’autres projets en ce moment ?

"J’en ai autant que j’ai de rêves. Mes deux gros projets pour le moment sont l’émission de RTL et ma chaîne YouTube. L’émission m’apporte déjà beaucoup de choses. Maintenant, j’aimerais aussi faire de la scène. C’est un vrai projet à long terme."


Donovan Haessy et son tour de magie à la DH

Installé dans le salon de la Dernière Heure, Donovan dévoile un paquet de cartes. Devant lui, plusieurs journalistes intrigués. Après avoir fait parler de lui à la télévision et sur Youtube (115.000 abonnés), le jeune Alsacien arrive sur RTL-TVI pour présenter ses tours un peu partout dans le pays.

Mais en attendant d’éblouir la Belgique, c’est notre rédaction qu’il va tenter de surprendre.

Donovan avance donc le paquet sur la table. Puis, il demande à trois des journalistes une couleur, un symbole et un chiffre, formant un 4 de pique. Il sort alors ses cartes pour dévoiler que la seule déjà retournée était… le 4 de pique.

Quoi qu’il se passe, le magicien conserve son sourire. Il y a une malice qui l’anime quand il présente ses tours. Quand il fait apparaître un morceau de carte déchirée sous une canette de soda ou quand il déplace une pièce, on voit le jeune homme passionné par son art. Il est détendu, ponctuant certains effets d’une blague.

Les journalistes ont en tout cas apprécié l’expérience. Certains sont énervés de ne pas avoir d’explications, d’autres ne la cherchent tout simplement pas. Mais tous s’accordent à dire avoir été bluffés. De bon augure avant son arrivée sur RTL-TVI.