Télévision Marie-Christine Maillard, qui sort chez nous un DVD de son spectacle sur Trenet, est fort prisée en Asie

BRUXELLES «Avec le recul, je n'ai aucun regret de ne plus être à RTL. A l'époque, je croyais que je pouvais faire deux choses à la fois: la télévision et la chanson. Mais c'est faux. Quitter RTL m'a permis de m'investir à 100% dans la chanson, qui est un métier à part entière.»

Près de deux ans et demi après avoir été licenciée de RTL-TVi, Marie-Christine Maillard s'est désormais fait un nom dans le monde de la musique, avec ses reprises de chansons de Charles Trenet version jazz. Elle a déjà donné plus d'une trentaine de représentations de son spectacle Marie chante Trenet et ce n'est pas fini, notamment lorsque l'on sait qu'en 2006 on fêtera les 5ans de la mort du chanteur poète. «Je pense avoir acquis une crédibilité dans le milieu du jazz», explique-t-elle. «Mon public se compose bien sûr en partie de fidèles qui me connaissaient de RTL et qui ont continué à me suivre. Mais il y a tout un public d'amateurs de jazz qui ne me connaissaient pas et qui ont appris à me découvrir. J'ai même un fan-club! Ce qui est bien, c'est que les gens ne viennent désormais plus voir l'ex-animatrice télé, mais la chanteuse.»

Le 30 avril, Marie-Christine sortira ainsi à la Fnac le DVD de son spectacle, enregistré dans les meilleures conditions techniques à la fin de l'année dernière. Celui-ci reprend évidemment ses réinterprétations des grands classiques de Trenet, mais aussi quelques chansons d'Henri Salvador en bonus. «Une petite indication de l'orientation que je veux donner à mon prochain CD.» A l'occasion de la sortie du DVD, elle donnera d'ailleurs un concert à la Fnac de Liège, le 30 avril à 16 h. «En outre, dès mardi, mon site Internet www.mariechante.com sera disponible dans une toute nouvelle version.»

A Taïwan, en Thaïlande, en Corée et même en Chine!

Mais ce DVD sert aussi de carte de visite à Marie-Christine lorsqu'elle se rend au Midem, le marché international de l'industrie du disque. Car elle connaît une carrière internationale. Ou, tout du moins, asiatique! Nous vous l'avions déjà révélé l'an dernier, son CD de Trenet est désormais distribué à Taïwan. Et, visiblement, les Taïwanais doivent aimer, puisqu'ils ont commandé un deuxième CD! «J'ai enregistré un album 100% French Touch dans lequel je reprends de grands classiques de la chanson française comme Piaf avec La vie en rose, Michel Berger avec Message personnel, Françoise Hardy avec Mon amie la rose ou encore Serge Gainsbourg avec Je suis venu te dire que je m'en vais, Je t'aime moi non plus... C'est un CD qui sera distribué uniquement en Asie. Outre Taïwan, il sera vendu en Corée et en Thaïlande. Visiblement, les Asiatiques aiment un certain type de voix féminine à laquelle correspond ma façon de chanter.»

Et ce n'est pas tout, puisque son CD de Trenet va quant à lui être distribué en Chine! «Je le dois à la mission économique du prince Philippe et de la princesse Mathilde en Chinel'année dernière! André d'Anjou, qui est mon agent pour l'étranger, accompagnait la mission. C'est comme ça que ça s'est fait. Ce qui est amusant, c'est qu'en Chine toutes les chansons doivent d'abord passer au préalable par la censure. Mais il n'y a pas eu de problème. Enfin, en octobre, je vais aller à Shanghai, pour le marché des concerts asiatiques.»

En dehors de l'Asie, Marie-Christine se retrouve aussi sur un disque de compilations... en Pologne. «J'y interprète La mer de Trenet. Sur le même disque, il y a aussi Diana Krall. C'est incroyable! Je suis la première artiste belge à me retrouver sur le même CD qu'elle. Il y a deux ans, lorsque je me suis lancée dans cette aventure, je n'aurais jamais osé m'imaginer tout ça. Désormais, une société, Visio+, s'occupe de mes produits dérivés et de la gestion de mon image. Il y a même un projet de calendrier à mon effigie pour Taïwan!»

© La Dernière Heure 2005