Télévision Loïc Nottet a de beaux atouts pour triompher lors de la demi-finale du 19 mai.

La troisième fois sera-t-elle la bonne ? Le 19 mai prochain, à Vienne, la Belgique présentera son candidat au reste de l’Europe. Un porte-drapeau qui, comme lors des deux éditions précédentes, est issu de The Voice Belgique. Loïc Nottet sera-t-il, en 2015, celui qui ramènera pour la deuxième fois au pays (la première date de 1986 avec la victoire de Sandra Kim) le trophée du Concours Eurovision de la chanson ?

L’ancien talent de BJ Scott s’est fait discret depuis l’annonce de sa nomination en tant que représentant de notre pays. Sa première échéance est fixée au 19 mai. C’est à cette date que se tiendra, à Vienne - ville hôte de l’événement depuis la victoire de Conchita Wurst l’année dernière -, la première demi-finale du concours. Loïc devra faire face à 15 autres adversaires, parmi lesquels les candidats des Pays-Bas, de la Russie ou encore du Danemark. Petite nouveauté par rapport aux années précédentes, et dans un souci de réaliser un spectacle visuellement plus intéressant, l’ordre définitif de passage de chaque chanteur sera déterminé, à la mi-mars, par le producteur de l’émission (et n’a pas été préétabli par le tirage au sort, comme certaines rumeurs l’ont laissé entendre).

La 2e demi-finale, qui sélectionnera les autres pays participant à la grand-messe du 23 mai (ils étaient 26 à concourir en finale l’année dernière), se tiendra, elle, le 21 mai. Au total, pour l’heure, 39 pays européens ont leurs chances de remporter le concours…

Cette nouvelle édition de l’Eurovision - commentée chez nous par Maureen Louys et Jean-Louis Lahaye - sera en outre marquée par un anniversaire : le 60e du Concours. À cette occasion, la BBC produira une grande émission hommage, Greatest Hits, qui pourrait être rediffusée par la RTBF. D’anciennes vedettes de l’Eurovision devraient y faire une apparition, les noms de Conchita Wurst et de Lordi sont déjà avancés (on n’ose pas vraiment espérer y voir un des membres d’Abba, Céline Dion ou Julio Iglesias…).

Quant à Loïc Nottet, on suppose avec plus ou moins de certitude qu’il défendra nos couleurs avec une chanson anglophone. Qui devrait lui permettre de s’exprimer physiquement - en dansant, donc - aussi sur scène. Le titre ne sera pas soumis (comme ce fut le cas pour Roberto Bellarosa et son Love Kills en 2013) au vote du public belge francophone. En concertation avec sa maison de disques, Sony Music, le jeune homme a encore quelques semaines pour peaufiner un projet duquel les fidèles de l’Eurovision attendent beaucoup. À défaut d’avoir remporté la saison 3 de The Voice, Loïc Nottet décrochera-t-il un trophée qui échappe à la Belgique depuis presque 30 ans ? No pressure, bien sûr…