Télévision

Depuis son départ des antennes belges - en 2003, la France l’avait rappelée à elle -, l’ancienne présentatrice de Questions d’argent (pendant 8 ans!) sur la RTBF et de Rien de personnel (un talk-show sur RTL), entre autres, ne s’est jamais (trop) éloignée des plateaux télé, le coeur toujours très attaché au plat pays. 

En 2000, Frédérique - Fred - Courtadon, venue de France, était élue animatrice préférée des Belges. “Je me souviens très bien de cette consécration. C’est en Belgique que j’ai appris mon métier, je dois beaucoup à ce pays. Mon fils est né chez vous d’ailleurs!”.

Si l’animatrice française - depuis 11 ans une des voix off des programmes de France 2 ! - a vogué, après la Belgique, de M6 à France 3, c’est sur des chaînes plus confidentielles (payantes et thématiques) qu’elle officie désormais ces dernières années. “Et ça me plaît!", sourit la belle brune, qu’on a connue plus rouquine, et qui s’est prise de passion, à travers son métier aussi, pour le bien-être et les médecines alternatives. “Paradoxalement, même si je suis bien dans ce que je fais (notamment sur MCS-Bien-être, NdlR), je croisais des gens dans la rue qui me demandaient si je faisais toujours de la télé. Les chaînes pointues ne sont pas les plus regardées...Je me suis dit: Fred, il faudrait quand même que tu sois plus exposée! C’est le but du jeu, parler au plus grand nombre!” 

Fred Courtadon a alors recommencé à démarcher les chaînes...Et c’est comme ça, au détour d'une conversation avec un producteur qu'elle connaît de longue date, qu’elle s’est retrouvée il y a quelques jours chroniqueuse chez Amanda, le talk-show quotidien de France 2 (qui s’arrêtera cependant malheureusement la fin du mois). Mais le pied à l’étrier est remis. “Je ne le pensais pas, mais ça me manquait, cette ambiance sur le plateau télé d’une grande chaîne, avec assistante etc...” L’envie est là, Fred ne s’en cache pas. “C’est aussi ça l’idée de la chronique: remontrer ma bouille! Et je suis contente parce que les retours sont positifs! J’espère évidemment avoir d’autres propositions. Certaines chaînes françaises ont le projet d’un mag santé: j’aimerais vraiment faire partie de l’aventure! A l’époque, je n’étais pas encore prête à supporter la pression qu’il y a dans les grandes chaînes. Là, je le suis.” 

Et comme elle s’est en outre spécialisée dans le bien-être: “Je pense que c’est l’avenir. Je me soigne aux médecines alternatives. Je ne suis pas Michel Cymes, je ne suis pas médecin, mais j’ai un savoir-faire, une expérience.” Et si les chaînes belges qui l’ont vu naître voulaient à nouveau faire appel à la sympathique animatrice, elle n’hésiterait pas une seconde: “J’adorerais revenir en Belgique!” A bon entendeur...