Télévision Le termne fachosphère utilisé par la chroniqueuse n'a pas vraiment plu à Benji...

Le débat est vif en France au sujet du passé de Mennel Ibtissem, candidate à The Voice, sur les réseaux sociaux. Celle qui a, ce samedi 3 février, ébloui le jury et les (téléspectateurs) par sa magnifique reprise anglo-arabe de Hallelujah, avait été l'auteure de messages très polémiques et déplacés au lendemain de l'attentat de Nice, qui avait coûté la vie à 86 personnes le 14 juillet 2016. Semblant une sympathisante de Dieudonné et Tariq Ramadan, elle avait aussi estimé que "Les vrais terroristes c'est notre gouvernement" et utilisé le hashtag #Preneznouspourdescons

Le 5 février, la jeune femme avait assuré, sur Twitter, "prôner un message d'amour, de paix et de tolérance" et condamné le terrorisme, avant de s'excuser, un jour plus tard, pour les messages postés sous le coup de l'émotion le lendemain de l'attentat sur la Promenade des Anglais. 

Reste que le débat, qui est désormais présenté comme l'affaire Mennel, est loin d'être clos en France. Dans Touche pas à mon Poste, la polémique a été le sujet d'un clash entre Agathe Auproux et Benjamin Castaldi. Ainsi, la chroniqueuse a fait sortir l'animateur de ses gonds lorsqu'elle a soutenu qu'il "relaie des fake news de la fachosphère en parlant d'apologie au terrorisme". Ce dernier, courroucé, a haussé le ton, pointant la chroniqueuse du doigt et lançant: "Tu vas retirer ça. Tu vas retirer ça tout de suite. Je ne plaisante pas là."

Après la coupure publicitaire, Benjamin Castaldi mettait les choses au point: "Cette personne a fait un tweet inacceptable, et cette personne doit dégager de The Voice le plus vite possible !"