Télévision Sur Europe 1, la jeune femme n'a pu retenir ses larmes

Invitée de l'émission Rien ne s'oppose à midi, sur Europe 1, Capucine Anav est revenue, en fondant en larmes, sur la chronique assassine que lui avait consacré Guy Carlier une semaine plus tôt. Le 29 septembre, la jeune femme avait en effet eu la désagréable surprise d'être la cible des saillies verbales du chroniqueur. Dans un long laïus visant uniquement à se moquer de l'actrice et de la pièce dans laquelle elle joue, Carlier n'y est pas vraiment allé de main morte pour faire rire le studio aux dépens de la jeune femme.

Ce jeudi 5 octobre, la même Capucine était assise aux côtés du chroniqueur dans la même émission. Ce dernier avouait avoir reçu, après sa chronique, un message de la douce Capucine. Dans celui-ci, la jeune femme exprimait les larmes versées suite aux mots de l'auteur.

Dans l'émission de ce jeudi, Capucine a relu l'intégralité de ce fameux SMS. Incapable de terminer, elle fondait en larmes dans le studio: "Bonjour Guy. Votre chronique m'a beaucoup affectée même si je ne m'attendais pas à attirer un jour votre attention. Touché, coulé. Oui, j'ai pleuré. (...) Toutes les critiques me sont extrêmement profitables, surtout quand elles viennent de personnes aussi éclairées, cultivées et brillantes que vous. Je voulais vous dire encore que les termes de votre chronique étaient destructeurs. Je ne veux pas renier mes origines professionnelles issues de la téléréalité. (...) Les jeux sont faits d'avance. J'ai l'impression que quoique j'entreprenne, il y aura toujours une élite intellectuelle qui traitera avec condescendance mon travail et mon public."

Devant la détresse de l'actrice, Guy Carlier se disait désolé et finissait par: "Je regrette de vous avoir fait pleurer aujourd'hui, comme l'a fait Benjamin Castaldi. Au bout du compte, je me demande si ce n'est pas cela le plus humiliant pour moi."