Télévision

Coûte que coûte, RTL-TVi, 19 h 35

BRUXELLES Il était une fois un jeune Israélien, Haïm Saban, qui passa une partie de son enfance en Egypte. Attiré par le spectacle, il se lança comme manager de divers artistes en Israël.

En 1973, la guerre de Yom Kippour l'obligea à prendre quelques distances avec cette région du monde. Haïm atterrit en France. Il n'avait pas un franc devant lui mais une envie et une volonté de réussir très au-dessus de la moyenne.

Il fit la connaissance de Noam, jeune chanteur israélien installé à Paris. C'est avec lui qu'il signa son premier gros coup: la production de la chanson du générique de Goldorak.

A la même époque, Haïm Saban travaillait avec un musicien de son pays, Shuki Levy, qui, chez nous, obtint quelques succès avec Aviva Paz. Le duo s'appelait Shuki et Aviva.

Par la suite, Haïm Saban a conçu d'autres chansons, originales ou adaptées, de génériques de produits télé: Shérif, fais-moi peur, Starsky et Hutch, Inspecteur Gadget, Monsieur Merlin, Les 4 fantastiques, Ulysse 31, Les cités d'Or...

En 1980, Haïm Saban a quitté la France pour les Etats-Unis. Il a diversifié ses affaires: production de disques, de programmes destinés au petit écran (dont la série Power Rangers, création de la chaîne Fox Kid...). L'une de ses sociétés achète de nombreux dessins animés japonais qu'elle double et revend partout dans le monde. Haïm Saban vit à Beverly Hills. Il est marié et père de deux enfants. Sa fortune est estimée à 250 milliards de nos francs...