Télévision Surprise ! L’animateur-vedette des années 90 de RTL-TVI revient ce lundi sur Bel RTL dans l’émission de Bérénice

"C’est Bérénice qui a œuvré pour ça", confie Hervé Meillon qui va réapparaître sur les ondes de Bel RTL dans On pousse le bouchon (8 h 15-9 heures du lundi au vendredi), l’émission quotidienne de Bérénice qui débute ce lundi 10 septembre. Celui qui fit les beaux jours de RTL des années durant sera présent environ une dizaine de fois par mois. "Cet été, elle m’a mis sur une liste de gens potentiels qui pourraient collaborer à la nouvelle émission qu’elle lançait. Mon nom n’a pas du tout été rejeté, bien au contraire. Et la direction a suivi Bérénice sur ce choix."

Rappelons qu’Hervé Meillon avait été écarté par la chaîne en 2002 après des années de succès aussi bien en télé (Y en aura pour tout le monde, Balle au centre déjà en compagnie de Bérénice) qu’en radio (Beau fixe ou encore Le compte est bon, toujours avec Bérénice). "On s’entend toujours très bien, confirme l’animateur de 62 ans aujourd’hui. On a fait de la télé et de la radio ensemble. Ça fait quatorze rentrées radiophoniques que je ne faisais pas. Mais la quinzième, je la fais ! Donc, c’est bien (sourires) !"

"Quand RTL avait décidé de ne plus travailler avec moi, c’était d’un commun accord"

Entre-temps, Hervé Meillon était notamment passé par DH Radio et un été sur Vivacité. Mais l’homme n’a aucune rancune vis-à-vis de son ancien et désormais nouvel employeur. "Il y avait eu un compromis de départ qui s’était mal passé car on m’avait toujours promis que je reviendrais après mon départ. C’est donc comme cela que j’étais parti de RTL. Je ne suis donc jamais parti en guerre de RTL mais tous les essais qu’on a faits après n’ont juste pas fonctionné. Quand RTL avait décidé de ne plus travailler avec moi, c’était d’un commun accord. Il n’y a jamais eu vraiment de raison mais je voulais aussi lever un peu le pied."

Le voici donc de retour, plus en forme que jamais avec une chronique "un peu loufoque, entre le coup de gueule et coup de cœur". "Je suis ravi de revenir dans la course. Car j’ai été vraiment très bien accueilli par toutes les équipes. J’ai hâte de reprendre."

La radio avant de revenir aussi en télévision lui demande-t-on ? "Si on me tend des perches, oui, je les saisirai, pourquoi pas ! Ce n’est juste pas à l’ordre du jour car ce que j’aime aussi c’est de fabriquer des programmes. Bérénice, ici, me propose une carte blanche totale donc il y a une vraie confiance."