Télévision L'émission de RTL fête dimanche soir ses 20 ans, avec la présence de son fondateur, Robert Diligent

BRUXELLES Vingt ans... et des poussières. C'est avec quelques mois de retard (l'émission a été créée en septembre 1984) que RTL-TVi fête, ce dimanche à 20h15, l'anniversaire d' I comme. Pour l'occasion, son créateur, Robert Diligent, sera présent en plateau. «A l'époque, cela faisait 30 ans que je présentais le journal de RTL, depuis Luxembourg», se rappelle-t-il. «On s'adressait à la fois aux Français et aux Belges. Et puis, en 1983, la direction a estimé qu'il était préférable de scinder les infos en deux éditions distinctes, l'une s'adressant plus spécifiquement à la France et l'autre à la Belgique. La version belge se faisait depuis Bruxelles avec Jean-Charles De Keyser. Du coup, ça ne m'intéressait plus de présenter uniquement le JT pour la Lorraine. J'ai alors créé I comme. J'avais, en effet, constaté qu'il y avait une multitude d'images intéressantes qui n'étaient jamais utilisées dans les JT. Et je me suis dit qu'il y avait de quoi en faire un magazine. Je ne me suis pas trompé.»

Au départ, l'émission aurait dû s'appeler Telle est la télé. «Effectivement. Et puis, I comme s'est imposé à moi, avec ses fameuses déclinaisons: i comme information, i comme interview, i comme incroyable...» Au programme du tout premier numéro diffusé en 1984, on trouvait les premiers cours de yoga pour chiens. Le début d'une longue série de reportages insolites. En 20 ans, pas moins de 5.300 sujets ont été diffusés dans l'émission. Des documents fous, amusants et étonnants, dont on aura l'occasion de revoir les plus marquants ce dimanche soir. Benoît Vassart, le roi de l'intox, sera également présent en plateau pour présenter quelques-unes de ses séquences les plus réussies. Et il y aura également la présence d'un professeur en Flandre qui utilise I comme pour ses cours de français.

Quant à Robert Diligent, qui a quitté la présentation de l'émission en 1993, il coule désormais une retraite paisible à Nice. «Mon appartement donne sur la baie des Anges!»

© La Dernière Heure 2005