Télévision Julie Jardon livre sa vérité sur la nuit où Igor Bogdanoff a violé son domicile.

Le 6 mars, Igor Bogdanoff, 68 ans, comparaîtra devant le tribunal correctionnel de Paris. Il est poursuivi pour violation de domicile et dégradation légère de biens privés.

L’affaire remonte au mois de novembre. L’animateur et scientifique s’était introduit sans crier gare dans le domicile de Julie Jardon qui a durant quelque temps partagé sa vie.

Celle-ci a pour la première fois livré sa vérité dans les pages du Parisien. "Je tiens à rétablir la vérité sur ce qui s’est passé, explique-t-elle dans les pages du quotidien. Suite à sa garde à vue, Igor Bogdanoff a véhiculé dans les médias des faits parfaitement erronés. Après ses déclarations, j’ai subi des attaques sur les réseaux sociaux, mon image a été écornée, ma vie privée salie."

La jeune femme âgée de 24 ans, mannequin et étudiante, explique comment elle a été molestée cette nuit-là par son ex. Tout a commencé vers 3 h du matin quand de retour elle a regagné son domicile en compagnie du nouvel élu de son cœur, un certain Nicolas Mereau. "Au pied de mon immeuble, nous avons eu la désagréable surprise de tomber sur Igor, raconte la jeune femme. Il a menacé de casser la gueule à Nicolas, et s’en est pris à son véhicule." Grâce à la vidéosurveillance, la police est rapidement intervenue, raccompagnant Julie Jardon chez elle et demandant à son ex-compagnon de rentrer calmement chez lui.

Mais une heure plus tard, c’est un raffut dans la cage d’escaliers et des bruits de clés qui ont poussé la mannequin à aller voir ce qui se passait. "J’ai entrouvert la porte, c’était Igor… Il a forcé le passage et est rentré chez moi. Tout de suite, je lui ai dit que j’étais en ligne avec mon compagnon. Mais il m’a arraché le téléphone, a insulté Nicolas puis a raccroché. Mon compagnon a aussitôt appelé la police qui est intervenue. À leur arrivée, Igor leur a déclaré qu’il ne sortirait de chez moi que par la force. J’ai alors décidé de porter plainte. Igor a été placé en garde à vue. Contrairement à ce qu’il prétend, il a bel et bien été menotté."

Julie Jardon explique avoir été trompée par Igor Bogdanoff lorsqu’il lui a dit qu’il avait entamé une procédure de divorce. Qu’elle n’a jamais voulu tirer profit de sa notoriété et qu’il ne lui a jamais acheté un appartement dans le 16e arrondissement de Paris. Son souhait est que Igor Bodganoff soit jugé et qu’il la laisse tranquille.