Télévision

Les deux animateurs sont en froid depuis près d'un an. Ils s'envoient des piques par médias interposés. Dans une interview accordée au magazine Technikart, Arthur dénonce les comportements de Cyril Hanouna à son égard. Et il n'y va pas de main morte.

A l'occasion de son retour dans Radio Jack, l'animateur et producteur a accepté de répondre entre autres à quelques questions concernant son conflit avec Cyril Hanouna. 

"Jamais je ne me réconcilierai avec Arthur", avait déclaré l’animateur de C8 en février dernier lors de son émission Touche pas à mon poste !. "Je lui avais donné ma confiance, il nous a menti sur Cinq à Sept. C’était mon ami, je lui ai beaucoup donné. Il m’a trahi, terminé. Je n’aime pas les traîtres.", ajoute Cyril Hanouna. La guerre entre les deux hommes dure depuis plus d'un an, se chamaillant chacun via leurs activités de production. Dans Technikart, Arthur rappelle avoir aidé Cyril à lancer sa carrière. "J’ai tout de suite repéré son gros potentiel et lui ai donné son premier job", a-t-il déclaré. "Finalement je réalise que Cyril est mon plus grand fan. Son obsession à parler chaque jour de moi dans son émission est presque pathologique, limite freudienne", s'amuse-t-il.

Arthur a confié regretter la tournure des événements : "Tout cela m’a beaucoup amusé au début, et puis à un moment, il est passé de l’autre côté du miroir: insultes, menaces, intimidations, diffamations… Je connais bien Cyril et je sais qu’il n’aime pas le personnage qu’il est devenu. Mais il est coincé dans ce rôle et n’a plus le choix. Ce bashing permanent à la recherche du buzz, c’est une forme inédite dans notre métier de fuite en avant… Un beau gâchis." L'animateur dénonce également "la méthode sournoise et bien orchestrée d’incitation à la haine" opérée par Hanouna à travers ses "fanzouzes" qui prennent le relais sur les réseaux sociaux. "Nous avons une vraie responsabilité vis-à-vis de notre public, surtout les plus jeunes", rappelle Arthur.

Face aux propos de son adversaire, Cyril Hanouna n'est pas resté silencieux. Il lui a répondu via son compte Twitter : "Les chéris, les mythos d’Arthur le bouffon, on s’en fout. Moi, j’ai toujours respecté le public. Je pense que ceux qui m’ont croisé peuvent le dire" , a-t-il écrit. L'escalade s'arrêtera-t-elle un jour ?