Télévision Six ans après, le Belge Javier Rodriguez retente sa chance à Koh-Lanta.

Son retour dans Koh-Lanta, Javier en rêve depuis six ans. Après un départ difficile en 2012, le Belge a été choisi pour intégrer le prestigieux casting de Koh-Lanta : Le combat des héros (diffusée à partir de ce vendredi sur TF1), une saison rassemblant plusieurs ex-candidats revanchards. "Je n’ai pas eu l’impression d’avoir dit mon dernier mot lorsque j’ai été éliminé, il y a six ans", nous confie Javier à quelques jours du démarrage de la saison All Stars.

Côté physique, le Bruxellois se prépare à se come-back depuis des années. "Le premier Koh-Lanta auquel j’ai participé m’a donné envie de faire du sport. Je n’ai donc pas cessé de m’entraîner en me préparant pour le jour où j’allais peut-être être sélectionné pour participer à un Koh-Lanta All Stars ." Il faut dire qu’avec des candidats comme Clémence, Pascal, Chantal ou encore Yassin, le niveau risque d’être très élevé. "Je vais me mesurer à des guerriers qui sont taillés en V. Tout le contraire de moi…" (rires)

Sentez-vous que le niveau est à son paroxysme cette saison ?

"Ah oui, cette année, la production a mis le paquet au niveau des épreuves. On va être en mode survie pendant plusieurs semaines puisqu’on n’aura pas de riz, ni de feu. Ça apporte de la difficulté à l’aventure."

Au niveau des aventuriers, est-ce que vous sentez qu’il y a une envie de revanche intense ?

"C’est clair que cette année, Koh-Lanta est un panier de crabes. Les candidats sont tellement rodés qu’ils connaissent leur stratégie sur le bout des doigts. Ils sont sûrs de ne plus refaire les mêmes erreurs que l’année où ils ont participé à Koh-Lanta . Le niveau est élevé. Ça ne va pas être de la tarte…"

Quelles sont les erreurs que vous ne voudriez plus commettre lors de l’aventure ?

"Au sein d’un groupe, j’ai toujours tendance à me positionner directement en tant que leader. Quand j’ai une idée en tête, j’aime que le reste de l’équipe la suive. En tout cas, je fais tout pour ! Ici, je me suis plutôt dit que j’allais suivre la masse, tout en gardant ma stratégie bien en tête."

Un candidat manque-t-il à l’appel selon vous ?

"J’aurais aimé que Namadia soit de la partie. Depuis notre expérience dans Koh-Lanta Malaisie , il est devenu comme un frère pour moi. On se téléphone tous les jours ! Ça me brise le coeur de continuer l’aventure sans lui."

Que vous a apporté Koh-Lanta, il y a six ans ?

"Ça m’a permis de procéder à un retour aux choses essentielles. J’essaye de passer beaucoup plus de temps avec ma famille. Je trouve aussi que cette expérience peut faire du bien aux couples. Ça a donné un bon coup de balai au mien, en tout cas."

Qu’est ce que vos proches ont dit lorsque vous leur avez annoncé que vous vouliez reparticiper à Koh-Lanta ?

"Ça n’a pas été facile. Il faut savoir qu’après avoir participé à Koh-Lanta Malaisie , j’ai fait une dépression de neuf mois parce que j’avais du mal à me réhabituer à la vie de tous les jours. Ma femme avait peur que je reparte et que je revive les mêmes moments en revenant en Belgique. Mais bon, on en a longuement parlé et elle a compris que c’était important pour moi de repartir pour prendre ma revanche et finir le travail que j’avais commencé."

"Les Belges ont une longueur d'avance"

"Je me souviens m’être inscrit chaque année à Koh-Lanta jusqu’au jour où la production m’a rappelé", nous explique Javier qui, après sa participation, a continué à regarder le jeu d’aventure, en espérant y remettre les pieds un jour.

Que pense-t-il du parcours des Belges ? "Ils ont une longueur d’avance parce qu’ils savent qu’on ne vient pas à Koh-Lanta pour s’amuser mais pour être un stratège et appliquer sa stratégie pour gagner", explique le candidat qui restera à jamais marqué par Maxime, le premier Belge de l’émission. "C’est grâce à lui que j’ai compris que les Belges pouvaient, eux-aussi, participer à l’émission. Outre le fait d’être le premier Belge, c’était également un bon aventurier. Il a directement envoyé la patate. Il a donné le ton de ce que pouvaient montrer les Belges dans Koh-Lanta ."