Télévision

Le mois prochain, il jouera Je meurs si je veux avec Alain Soreil et Mike

BRUXELLES Avant d'être animateur à la RTBF puis journaliste à RTL-TVI, Jean-Paul Andret a été comédien.

`A la fin des années 60, j'ai fait le Conservatoire, raconte-t-il. Puis j'ai beaucoup joué au Théâtre du Méridien, notamment avec Jean Hayet ou Marion Hänsel. Le directeur de l'établissement disait à l'époque: `Il faut être très riche pour faire du théâtre!´ Nous étions très mal payés. Par la suite, j'ai bifurqué à la radio. Mais, à une époque, j'ai cumulé les deux. Ce n'était pas de tout repos. J'assurais les petits matins à la RTB à partir de 6 heures et, souvent, un autocar venait me prendre place Flagey. Nous partions pour une représentation dans les Ardennes, par exemple. Nous rentrions après à Bruxelles. Et, le lendemain, à la fine pointe de l'aube, je me levais pour être à l'antenne. J'ai fini par renoncer au théâtre. D'autant qu'à ce moment je pouvais cumuler les cachets à la RTB. Je pouvais ainsi travailler en même temps pour Radio Hainaut, pour les ondes courtes... J'avoue que, régulièrement, j'ai eu la nostalgie de mon premier métier, en allant voir une bonne pièce, par exemple.´

A RTL, Jean-Paul a été tour à tour présentateur du 13 heures, directeur de la production, animateur d'un talk-show quotidien, présentateur du journal de 8 heures à la radio. Aujourd'hui, il se partage entre une chronique quotidienne sur Bel RTL à 7 h 20 qui évoque l'actualité en Flandres et l'émission de télévision A la flamande qu'il prépare.

C'est Hervé Meillon, producteur de spectacles à ses heures, qui lui a proposé de renouer avec les planches. A partir du 14 février (au Trocadéro de Liège), un peu partout dans le pays, Jean-Paul Andret va jouer Je meurs si je veux, une comédie de Jean-Christophe Barc dans une mise en scène de Bernard Lefranc. Il y incarne un tenancier de pompes funèbres s'apprêtant à fêter son dix millième cadavre. Manque de chance: celui-ci est bien vivant! `Il s'agit d'humour noir, de café-théâtre. Mon angoisse: que les gens ne rient pas! Avec un texte comique, c'est toujours ce que l'on redoute!´

Les réflexes sont vite revenus: `Le théâtre a évolué dans sa forme. Mais la façon de travailler demeure la même. C'est un art très traditionnel. On va voir ce que ce retour va donner et comment il sera accueilli. Pour la suite, on verra...´

Jean-Paul est aussi le papa de jumelles âgées de 21 mois qui commencent à se montrer très bavardes: `Heureusement pour leur mère et pour moi, elles dorment mieux la nuit...´