Télévision Depuis trois décennies, Jean-Pierre Pernaut est aux commandes du 13 h de TF1. Un succès populaire incontestable.

Ils ne sont pas nombreux à pouvoir se vanter d’avoir présenté le même JT pendant 30 ans. Jean-Pierre Pernaut entrera pourtant dans ce cercle très fermé à 13 h. Depuis trois décennies, il s’invite quotidiennement dans les foyers des Français et des Belges pour leur raconter l’actualité et leur faire découvrir la France. Une longévité exceptionnelle qui lui vaut de devancer son ami Patrick Poivre d’Arvor qui fut aux commandes du 20 h d’Antenne 2 puis de TF1 de 1976 à 2008. Et d’être le recordman de la discipline en Europe.

Au total, et si l’on ne tient compte que des JT qu’il a présentés depuis 1988, soit plus de 6.000 (environ 8.000 durant toute sa carrière), le natif du Nord, aujourd’hui âgé de 67 ans, a touché plus de 3,3 milliards de personnes. Le tout, sans prompteur ! Il est, paraît-il, le seul à travailler de la sorte.

Si les audiences du 13h de TF1 avoisinent aujourd’hui en moyenne les 5 millions de téléspectateurs (entre 40 et 45 % de part d’audience) et font du rendez-vous le leader de sa tranche, il fut un temps où elles flirtaient avec les 7 millions. C’était à l’époque où les chaînes de télévision étaient moins nombreuses dans le PAF (le paysage audiovisuel français).

L’une des recettes du succès du journal télévisé de Jean-Pierre Pernaut, c’est la proximité. Dans son livre Pour tout vous dire paru en 2006, il explique avoir été le premier en France à mettre en place des correspondants régionaux chargés d’éclairer les Français sur la richesse de leur terroir, tant patrimonial que traditionnel. Il en a résulté plus de 30.000 reportages dont une sélection est mise à l’honneur par TF1 depuis le début de la semaine. Cette approche régionale de l’information, le présentateur y a tâté dès son premier contact avec le métier. C’est adolescent, à l’occasion d’un stage au Courrier picard, qu’est née sa vocation de journaliste.

Invité d’Europe 1 cette semaine, Jean-Pierre Pernaut a répondu aux critiques qui n’ont jamais cessé d’accompagner son succès, notamment sur l’importance qu’il accorde à l’actualité de proximité. "Si ça ne plaît pas à certains bobos, c’est leur problème, a-t-il rétorqué. Moi j’essaie de faire de l’information. J’essaie de me blinder. C’est normal qu’il y ait des critiques. S’il n’y en avait pas, on ferait 100 % de parts d’audience, pas 45." Que ses détracteurs s’y fassent, il n’est pas prêt de prendre sa pension, a-t-il ajouté.


Jean-Pierre Pernaut côté passions

En 2007, Jean-Pierre Pernaut a épousé Nathalie Marquay, Miss France 1987 et aujourd’hui comédienne, en secondes noces. Ils s’étaient rencontrés six ans auparavant à l’occasion de l’élection de Miss France 2002. Ensemble, ils ont deux enfants qui viennent s’ajouter à la fille et au fils que le journaliste a eu lors de son premier mariage.

Passionné de sport, outre ses trois titres de Champion de France remportés en hockey sur gazon, le présentateur vedette du 13 h de TF1 est un mordu de sports mécaniques. Avec son épouse et son fils aîné, il participe régulièrement à des compétitions automobiles (Fun cup, Trophée Andros, notamment).

Auteur d’une quinzaine d’ouvrages consacrés à la télévision ou aux traditions françaises, il est le coauteur de deux pièces de théâtre : Piège à Matignon et Régime présidentiel. Cette dernière étant actuellement en tournée en France.