Télévision

Ce vendredi, dans Face cachée, la journaliste nous parle de ces nouveaux groupes qui surfent sur la tendance de la santé et du bien-être.

C'est en pleurs que Sophie ouvre ce nouveau numéro de Face cachée. La Belge a longtemps été membre de l'OKC, une secte menée par Robert Spatz, un gourou condamné, en 2013, à quatre ans de prison avec sursis. Pendant longtemps, celle-ci n'osait pas parler mais a finalement accepté de se confier à Julie Denayer. "Je suis sortie bouleversée de ma rencontre avec Sophie. Elle m'a raconté des choses hallucinantes.Mais, je dois me retenir, je ne pouvais pas commencer à pleurer avec elle", explique la présentatrice de l'émission diffusée à 19 h 45 ce vendredi soir sur RTL-TVI. "C'est difficile pour les victimes d'assumer avoir été sous l'emprise d'un gourou."

Après un premier numéro sur les sugar daddies, Julie Denayer et l'équipe de Face cachée mène l'enquête sur ces nouveaux groupes qui surfent sur la tendance de la santé et du bien-être. Du cercle des amis de Bruno Groening au respirianisme,.. "Ce qui m'a le plus étonné, c'est que ce genre de groupes pouvaient recevoir chez eux ou dans des salles de conférence et pouvaient surtout faire partie de salons du bien-être", continue Julie Denayer qui va, accompagnée de son équipe, infiltré ces lieux de "recrutement" en caméra cachée.

Y aura-t-il un troisième numéro de Face cachée? "On ne sait pas", nous répond la journaliste, joker du RTL Info 13 heures. "C'est un super magazine pour lequel on a la chance d'enquêter pendant des mois, de partir en immersion. C'est génial en Belgique francophone. Mais il faut trouver un sujet qui justifie un tel reportage. Si on trouve un autre bon sujet à traiter alors Face cachée reviendra peut-être."