Télévision

Le météorologue explique qu’il rentrait chez lui lorsqu’il s’est fait prendre violemment à partie…


BRUXELLES Que s’est-il réellement passé ce vendredi pour que Luc Trullemans s’exprime ainsi sur Facebook ? Au volant de son 4X4 Mercedes, le météorologue explique avoir au préalable eu une altercation avec un conducteur conduisant de manière agressive et... ses trois passagers.

“Aux alentours de 14 h 30, j’ai été agressé verbalement et en partie mécaniquement par un quatuor sur la chaussée de Louvain, raconte Luc Trullemans. Ils m’ont fait des appels de phares parce que je ne roulais pas assez vite pour eux alors que je roulais dans la norme à 50, voire 60 km/h. Ils ont ensuite décidé de me dépasser avant un feu rouge en coupant une ligne blanche et en manquant d’emboutir une voiture qui venait en face d’eux. J’ai fait un coup de klaxon très virulent qui ne leur a pas plu et ils m’ont coupé la route en me faisant une queue de poisson. Je me suis arrêté. Ils ont redémarré assez vite.”

Et le météorologue de poursuivre le récit de son agression : “Arrivé à une centaine de mètres du feu rouge, ils se sont à nouveau arrêtés brutalement, m’obligeant à freiner comme un fou pour ne pas les emboutir. Ils sont tous sortis du véhicule et ont commencé à crier. J’ai descendu ma vitre et, là, je me suis entendu dire que ce n’était pas mon rôle de leur faire la morale sur la route, que je n’étais qu’un petit Belge de merde, raciste, et que c’était eux qui faisaient les règles de circulation. Ils ont secoué pendant quelques minutes ma voiture et, après m’avoir reconnu, l’un d’eux m’a traité de Monsieur Météo de RTL qui n’ose pas sortir de sa caisse. J’ai vraiment eu peur et, si j’étais sorti comme ils me le demandaient, vous auriez eu un beau fait divers.”

Une camionnette est ensuite arrivée à hauteur du lieu où s’est déroulée cette virulente altercation. Son conducteur a parlé en arabe aux quatre individus. Ceux-ci sont remontés dans leur véhicule pour... faire mine de se stationner un peu plus loin et prendre en réalité Luc Trullemans en chasse.

“Je croyais en être quitte pour un coup dans ma portière...” Le météorologue s’est donc arrêté dans une station à essence où il s’est rendu compte que ses agresseurs l’avaient suivi. “J’ai alors redémarré à fond en direction de RTL House pour me réfugier sur leur parking. Mes agresseurs n’ont pas osé y pénétrer et ont poursuivi leur route.”

Après avoir regagné son domicile, Luc Trullemans a alors publié aux alentours de 17 h sur Facebook les fameux posts qui lui valent sa suspension. Cela, alors qu’il s’apprêtait à commenter la météo sur Bel RTL. “J’ai publié une page que je dirais un peu osée, mais sous l’emprise de la colère et de la peur. Je voyais rouge. Ces posts sont restés dix ou vingt minutes. Jusqu’au moment où quelqu’un m’a dit : attention, t’y vas fort là…”

Aux alentours de 22 h, Luc Trullemans reçoit in fine un appel du boss de RTL. Suite à ce coup de fil, l’homme adresse online ses excuses à la communauté musulmane. Moins d’une heure se passe et Luc Trullemans apprend qu’il est sanctionné via “ un communiqué de RTL que j’ai moi-même découvert vers 23 heures.”

A l’avenir... “Je vais surtout m’occuper de météo et d’humour et non plus de racisme. Et certainement pas de politique, je suis un apolitique affirmé, j’ai beaucoup voyagé dans le monde, j’ai fait le tour de l’Afrique et je n’ai pas eu une fois une idée raciste en tête.”

Cet article génère un nombre très important de commentaires qui doivent être tous revus en raison du sujet abordé. Il ne nous est matériellement pas possible d’assumer cette charge additionnelle. En conséquence, nous ne pouvons traiter l'entièreté des commentaires. Veuillez nous en excuser. Merci de votre compréhension. La modération.

© La Dernière Heure 2013