Télévision Séries en série.

15. L'homme qui valait trois milliards

BRUXELLES Série de science-fiction par excellence, L'homme qui valait trois milliards a captivé le public américain et européen dans les années 70. Qui ne serait pas fasciné par un homme capable de sauter très haut ou de traverser les murs?

Et c'est vrai, Steve Austin n'a rien d'un homme normal. Il était astronaute à la NASA et faisait des vols expérimentaux. Ces expériences étaient dangereuses et même parfois mortelles. Pour preuve, son appareil s'écrasa au sol... Grâce à la technologie avancée, lorsqu'on retire les maigres restes de l'astronaute, le docteur Rudy Wells, directeur du laboratoire de cybernétique annonce qu'il a les moyens de remplacer les pièces abîmées de l'homme. Sous les ordres d'Oscar Goldman, directeur de l'OSI (Office de l'Intelligence Scientifique), les services secrets des Etats-Unis vont ainsi s'offrir le premier agent bionique de l'histoire. Steve Austin est doté de deux jambes électroniques, d'un bras et d'un oeil avec une vision qui porte au loin. Espion au grand coeur, Steve n'hésitait pas à mettre ses pouvoirs au service des plus démunis. Ses capacités lui permettaient aussi de réaliser des exploits comme de tondre la pelouse avec son énergie nucléaire. Futuriste, non?

Historique : L'Homme qui valait trois milliards a vu le jour grâce à un roman signé Martin Caidin, Cyborg, contraction de Cybernetic Organism.

Diffusé à partir de 1974, il y aura eu un total de 96 épisodes de 52 minutes programmés jusqu'au 27 février 1978.

Comédiens : Cette série avait seulement deux acteurs principaux mais ils n'étaient pas des moindres. En effet, c'est Lee Majors qui tenait le rôle de Steve Austin. Lee est aussi mondialement connu par son interprétation de Colt Seavers dans L'homme qui tombe à pic. Cette série qui relate les aventures d'un cascadeur a été diffusée en Belgique dans les années 80. Enfin, c'est Richard Anderson qui jouait Oscar Goldman. Aujourd'hui âgé de 80 ans, Richard a encore tourné des petites séries télé après L'homme qui valait trois milliards et a surtout participé en 1976 à la version féminine de la série : The Bionic Woman.

Le docteur Rudy Wells a été incarné par Alan Oppenheimer dans les saisons 1 et 2 et par Martin Brooks dans les saisons 3 à 5.

Anecdotes : Les images dans le générique de la série représentant un crash d'avion sont des images vraies. Le mot bio-ionique est issu du mot bionique qui a été mal traduit lors du doublage de la série.

© La Dernière Heure 2005