Télévision Dans son premier livre, Emiliano Bonfigli nous invite à revivre chaque Mondial joué par les Belges à travers les yeux d’un joueur emblématique de l’époque.

N’avez-vous jamais eu envie d’aller voir ce qu’il se passait chez la concurrence qui a, elle, les droits du Mondial ?

"Non et il n’y a jamais eu d’appel du pied non plus. Je trouve les deux chaînes intéressantes. La RTBF a peut-être la Coupe du Monde mais nous avons la Ligue des Champions et la Nation League . Les journalistes de chaque chaîne y trouvent leur bonheur et épanouissement. J’ai couvert trente matches cette saison, je ne vais donc pas me plaindre. Au contraire, j’ai l’impression d’être un privilégié." (sourire)

(...)