Télévision Mélissa Gilbert, la star de La petite maison dans la prairie est ruinée.

On se souvient encore d’elle dévalant les prairies de Walnut Grove (Minnesota) à pleines jambes. Aujourd’hui, Mélissa Gilbert, connue pour avoir interprété pendant près de onze ans la petite Laura Ingalls dans La petite maison dans la prairie, a bien changé. L’actrice, qui n’a d’ailleurs jamais retrouvé des rôles à sa mesure depuis la série américaine, traverse (encore une fois) une mauvaise période.

En proie à des difficultés financières, l’actrice de 51 ans devrait en effet 360.000 dollars au fisc américain, soit plus de 320.000 euros. Une somme que l’ancienne star est incapable de payer pour le moment. "J’ai demandé à pouvoir échelonner le paiement de ma dette et je conti­nue­rai à travailler dur pour pouvoir effa­cer ce passif et me sortir de ce mauvais pas. Je suis persua­dée que je peux y arri­ver", révèle-t-elle au journal The Detroit News.

Une épine dans le pied que Mélissa Gilbert ajoute à la longue liste de soucis qu’elle traîne depuis plusieurs années derrière elle. Pendant près de huit ans, l’actrice a, en effet, dû déserter les plateaux de télévision pour soigner ses addictions à la drogue et à l’alcool. Des années creuses qui expliquent sans doute la situation désastreuse dans laquelle l’actrice est plongée aujourd’hui. Ajoutez à cela son manque affolant de rôles et son divorce avec Bruce Boxleitner, avec qui elle était mariée depuis seize ans, autant dire que la célébrité a mal tourné pour celle qui affichait fièrement ses deux petites tresses dans la série culte des années 70-80. "Comme beau­coup de gens à travers le pays, la réces­sion m’a frap­pé de plein fouet, confie-t-elle. Si on ajoute un divorce, et une pénu­rie de rôles ces dernières années, ça a créé une tempête de diffi­cul­tés finan­cières pour moi." Comme quoi la vie d’actrice n’a pas toujours que des bons côtés…