Télévision

Selon notre sondage, les lecteurs de La Dernière Heure voient Valentine gagner la septième saison de The Voice Belgique.

La boucle sera enfin bouclée ce mardi sur La Une. Après des semaines de compétition, les téléspectateurs connaîtront le nom de la ou du gagnant(e) de cette septième saison de The Voice Belgique. Qui de Valentine, Jeff, Soraya ou Stéphanie remportera le titre ? Si tout est encore possible à ce stade de l’aventure, les lecteurs de La Dernière Heure ont fait leur choix. Selon notre sondage, près de la moitié des 651 votes (48,5 %) voient Valentine, jeune Lensoise de 21 ans, gagner le télécrochet, contre 33,6 % pour Jeff, 10,1 % pour Soraya et 7,7 % pour Stéphanie.

Mais s’il y a bien une personne qui croit dur comme fer en la victoire de Valentine, c’est sa maman, Marie-Noël. Elle sera présente ce soir dans le studio pour l’encourager. "Je savais qu’elle chantait bien. Je savais qu’elle chantait avec son âme et avec son cœur. Mais je me rends compte maintenant qu’elle a énormément de potentiel", admet-elle. "Depuis le début de son aventure à The Voice , je suis vraiment étonnée de sa puissance vocale. Elle progresse énormément parce qu’elle est dans un environnement vraiment favorable. J’ai cru en elle depuis le début mais je dois avouer qu’elle m’épate de plus en plus à chaque émission."

Voir Valentine performer et éblouir tout le monde, émission après émission, y compris sa maman, n’a rien d’étonnant quand on connaît son caractère. "Valentine est souvent très appliquée dans ce qu’elle fait, même lorsqu’elle a un emploi du temps chargé comme maintenant où elle doit jongler entre The Voice e t ses cours à l’université. Elle est toujours déterminée. Quand elle a envie de quelque chose, elle va tout mettre en œuvre pour y arriver."

Et puis, chanter est véritablement inscrit dans l’ADN de la jeune étudiante en ingénierie de gestion. "On chante tout le temps à la maison" , sourit Marie-Noël qui chante elle-même dans une chorale avec ses sœurs. "C’est une vraie habitude. Si on entend une chanson à la radio ou à la télévision, on va la chantonner toute la journée, aussi bien moi que mes enfants. C’est de famille. Ma maman était déjà comme ça. Nous avons été baignés là-dedans. Et puis, nous avons la chance de chanter juste (rires) ."

Mais chante-t-elle assez juste pour pouvoir être sacrée The Voice Belgique 2018 ?

© D.R.


"Elle n’a jamais pris de cours de chant"

Valentine vue par Joséphine, sa meilleure amie

Ensemble, Joséphine et Valentine ont tout connu, ou presque. "Je la connais depuis toujours. Nos parents étaient amis. Nous avons grandi ensemble, sommes allées à l’école ensemble en primaire puis en secondaire", indique Joséphine, la meilleure amie de Valentine.

Pourtant, Joséphine a beau connaître sa copine comme sa poche, elle a été surprise le jour où celle-ci s’est mise à chanter "pour du vrai". "Nous allions au cours de guitare ensemble après l’école. Mais avant, nous passions chaque fois prendre le goûter chez ma tante. Un jour, elle devait répéter une partition et elle s’est mise à chanter. Je me suis dit ‘waw ’ ! C’est la première fois que je l’ai entendue chanter sérieusement."

Valentine a appris à jouer de la guitare avec un professeur mais n’a jamais travaillé véritablement sa voix. "Elle n’a jamais pris de cours de chant, assure Joséphine. C’est vraiment inné chez elle et je trouve ça dingue. Depuis, elle chante souvent dans des concerts ou pour des occasions. Mais il lui manquait quelque chose pour se lancer vraiment. C’est pour ça que l’été dernier, elle a songé à retenter sa chance à The Voice. Puis finalement, c’est quelqu’un du casting de l’émission qui l’a rappelée pour lui demander de revenir."

Même sans cet appel du pied de la production de l’émission, la jeune chanteuse de 21 ans aurait inévitablement forcé son destin. Grâce à sa force de caractère. "Elle est forte mentalement et elle travaille énormément. Quand elle veut quelque chose, elle y va à fond. Et puis elle est sincère. Lorsqu’elle chante aussi. Elle vit vraiment la chanson, elle prend les paroles à cœur mais surtout elle le fait avec ses idées."

Mettre une chanson à sa sauce, se l’approprier, remanier la rythmique, être créatif, ça aussi, c’est Valentine. "À l’école, je me mettais tout le temps avec elle au cours de techno pour qu’elle donne ses idées quand on devait bricoler, se marre Joséphine. Pareil au cours de français, quand on devait faire des présentations devant tout le monde. Son côté artistique est vraiment génial."

© D.R.


"Jeff est un mec super, tout simplement"

La Clef d’or, le café d’Arnaud Piron, ami de Jeff Danès, accueille des groupes de musique

Au café La Clef d’or à Kain, près de Tournai, Arnaud Piron et sa compagne Anne-Laure ont prévu de diffuser la finale de The Voice Belgique ce mardi soir. Comme lors des précédentes prestations de Jeff Danès, ami d’Arnaud Piron. "Nous avons fait le conservatoire ensemble. Nous avions en commun les cours de solfège et d’histoire de la musique. Nous sommes restés amis", explique Arnaud, 35 ans, et bassiste dans un groupe baptisé Dans ton cuivre. "Jeff travaillait beaucoup au conservatoire. Il a toujours eu un don pour la musique. Son grand-père le poussait beaucoup aussi. C’est toujours un bosseur et il a une excellente oreille."

Le samedi 7 avril, Jeff Danès a donné un concert et tant la salle que le café étaient bondés. "J ’ai mis 2 h 30 après la fin du concert avant d’avoir une première bière dans les mains", lâche-t-il, heureux d’avoir joué dans son QG, son quartier général.

"Certains passent trois fois à la télé et ils ont pris la grosse tête. Ce n’est certainement pas le cas de Jeff. Il est resté simple, accessible. Il accepte les photos, les autographes, ajoute Arnaud. Jeff est un mec super, tout simplement."

Arnaud avait repris le café La Clef d’Or fin janvier 2017. "L’idée a été également d’organiser quelques concerts ici, de promouvoir des groupes locaux. J’en ai parlé à Jeff et nous avons accueilli quelques sessions jam. Il y a quelques mois, avant cette saison de The Voice Belgique, un groupe dans lequel jouait Jeff a donné un concert. C’était très bon mais il n’y avait qu’une quinzaine de personnes. Puis, il y a eu The Voice Belgique. Et lors de son concert du 7 avril, le café était plein. C’est parfois un peu difficile à comprendre."

"En finale, c’est déjà fantastique"

Mais soit. Arnaud, sa compagne Anne-Laure, leurs enfants et les clients du café soutiendront Jeff ce mardi, comme depuis le début. "Il est parmi les quatre finalistes, c’est déjà fantastique. Mais nous aimerions qu’il gagne bien sûr."


Les outsiders : Soraya et Stéphanie

La benjamine et la doyenne de cette saison 7 pourraient créer la surprise

Soraya Slimani, un nom prédestiné pour cette jeune Athoise, membre de l’équipe de Slimane, qui s’était lancée dans l’aventure The Voice Belgique sur un coup de tête. Et elle a bien fait puisque trois coaches s’étaient retournés pour elle lors des blinds.

Malgré un petit couac - un trou de mémoire - lors du troisième live où elle reprenait Quand on n’a que l’amour de Jacques Brel, la benjamine de cette saison 7 (16 ans et appareil dentaire apparent) a été repêchée par le public. Si elle est sans doute la plus fébrile des quatre finalistes, sa jeunesse et son innocence la transcendent sur chaque morceau interprété. Et l’oiseau pourrait ainsi encore s’envoler durant la finale de ce soir qui aura MC Solaar, Louane et Alice on the roof en invités surprises.

De la Nouvelle Star à The Voice

"Toute ma vie, je te buzzerai, lançait ce même Slimane à Stéphanie, la rockeuse de l’équipe de Vitaa qu‘il n’a pas pu buzzer parce qu’il avait atteint son quota de talents. La Liégeoise de 37 ans a toujours tapé dans l’œil de toute l’assistance de The Voice Belgique, à commencer par Slimane qui la connaissait déjà. "C’est une belle personne, je suis content pour toi car t’es une chanteuse incroyable, une fille extraordinaire, différente, mais qui accepte tout le monde." Il est vrai que son parcours est déjà incroyable. Stéphanie Euphoria a fait partie d’un groupe lorsqu’elle avait quinze ans mais n’a jamais joué en solo. La doyenne des finalistes de cette saison 7 a même participé à La Nouvelle Star, en 2010 (et a été jusqu’aux lives). Le talent de Vitaa a également sorti deux albums, l’un aux États-Unis, l’autre avec son groupe : Nolia. Aujourd’hui âgée de 37 ans et mère de trois enfants, celle qui avait déjà chanté avec BJ Scott sur scène avait mis la musique entre parenthèses pour s’occuper des siens. "Les années passent et j’ai encore envie de me donner une chance."

Sa chance, c’est Vitaa qui lui a donné. À la fois puissante et charismatique sur Black Hole Sun de Soundgarden, clownesque sur Pink ou encore envoûtante sur Comme un boomerang (première chanson en français pour elle), Stéphanie a encore prouvé qu’elle avait plus d’une corde à son arc vocal. "Tu vas aller au live avec moi, crois-moi !" Sa coach a tenu parole. Et peut-être même davantage avec la victoire ce soir ? Qui sait…