Télévision Patrick Weber lance une belle initiative ce dimanche : le 1er salon du livre d’Histoire.

Ce dimanche, rendez-vous est fixé au Coudenberg. Pour la première fois, Bruxelles accueillera un salon du livre entièrement dédié à l’Histoire… Une initiative née de la soif de Patrick Weber de partager des récits sur le patrimoine et la culture. Le journaliste et historien - qu’on retrouve notamment en semaine sur Bel RTL dans On refait le monde - appréhende ce premier événement, qui se tiendra dans l’ancien palais de Bruxelles. "J’avoue que je suis stressé ! C’est une organisation de fou ! Mais j’avais vraiment envie de le faire. Ce genre de salon existe en France (à Versailles) et j’aime m’y rendre. Mais chez nous, il n’y en a pas. L’Histoire, c’est un hobby et j’ai toujours vécu avec des livres. J’ai d’ailleurs l’habitude de dire que je vis chez mes livres ! C’est un acte un peu limitant que je pose en fait !", sourit Patrick, qui a créé son Club de l’Histoire. "On ne raconte plus du tout l’Histoire aujourd’hui. L’Histoire ce n’est pas chiant ou lourd. Il y a du plaisir là-dedans"

Les Belges se désintéresseraient-ils de leur patrimoine ? Patrick Weber le regrette un peu. "Le Coudenberg, par exemple, est un lieu où se sont succédé Napoléon, Charles Quint… Et pourtant, on l’ignore. Ce que Stéphane Bern fait en France pour le patrimoine et l’Histoire, j’aimerais le faire ici. À la télé, ce serait bien !"

Le salon du livre d’Histoire accueillera dimanche le public et environ 80 auteurs - "Mais il ne s’agira pas de faire une heure de dédicaces, ce sera convivial" -, parmi lesquels Eric-Emmanuel Schmitt. Mais pas de Stéphane Bern. "Il est pris par un tournage. Mais il viendra pour la prochaine édition." Car Patrick Weber compte bien réitérer son initiative. "Et pourquoi pas durant tout un week-end l’année prochaine ? Et dans un endroit différent, afin que le public puisse découvrir de nouveaux endroits, de nouveaux lieux historiques" (des visites du Coudenberg seront organisées ce dimanche, NldR).

L’animateur ne le cache pas : il prend "des risques financiers" en voulant partager sa passion. Certes, il a reçu quelques coups de pouce, mais quelques bâtons ont aussi été placés dans les roues de son projet. "La RTBF nous a boycottés ! Sous prétexte que je travaille à RTL… Pourtant, cette initiative est totalement personnelle et n’a rien à voir avec les chaînes de télé. C’est dommage qu’on n’aide pas cette initiative culturelle, dans un petit pays comme le nôtre. D’autant plus que j’ai travaillé à l’époque pour la RTBF."

C’est même d’ailleurs à cette époque, au travers de C’est du Belge, que Patrick Weber a lié connaissance avec la princesse Esmeralda de Belgique, marraine de ce salon du livre d’Histoire. "Nous avons une belle complicité. C’est une belle femme, intelligente. Elle veut vraiment s’engager dans des causes importantes dans la société et donc dans l’Histoire. Elle lit beaucoup aussi… Elle est fille de roi, sœur de roi et aujourd’hui tante de roi. J’ai un e forme d’admiration pour elle", nous confie Patrick, dont la passion est loin d’être ringarde.


-> Conférence, dédicaces, animations pour enfants ce dimanche au Coudenberg, 10 Place royale à 1000 Bruxelles. De 11 à 18 h. Entrée : 4 à 12 € (gratuit pour les enfants costumés)